ACTUALITE

CORRUPTION : Les milliards de la Goana ont été détournés, selon Nafy N’gom Keïta

  • Date : 27 juin 2015

La corruption est bien présente au Sénégal et tous les secteurs sont touchés. Il y a tout de même des secteurs plus concernés que d’autres. Les trois domaines qui génèrent plus de corruption sont l’énergie, l’éducation, et l’agriculture.

« On met 40% du budget de fonctionnement dans l’éducation et on n’a pas de résultats. L’agriculture aussi. Moi je sais et j’ai des documents. Si on n’avait pas détourné les milliards que le président Wade a mis dans la Goana, on aurait atteint l’autosuffisance ».

La présidente de l’office nationale de lutte contre la corruption (Ofnac) a tenu ses propos hier lors d’une table ronde organisée par le Réseau des institutions nationales de lutte contre la corruption en Afrique de l’ouest.

Nafy Ngom Keïta et ses homologues ont d’ailleurs promis de mettre le focus sur les marchés publics ne respectant pas la procédure d’appel d’offres. « Un marché de gré à gré n’est pas un marché où on peut noter des faits de fraude ou de corruption, mais quand même c’est des risques. Et on est dans une approche par les risques. Et elle suggère de porter une attention particulière sur les marchés de gré à gré », souligne-t-elle. En outre, il faut aussi user de la répression, elle est la meilleure manière de lutter contre la corruption. C’est du moins la conviction du président du réseau, Youssoupha Boureyma. Il préconise la mutualisation des efforts aussi bien dans la prévention que dans la répression.

EnQuête

Les Plus Populaires
Les plus commentés
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15