Accueil / Uncategorized / Côte d’Ivoire: Crise, l’Ufoa vole en éclats

Côte d’Ivoire: Crise, l’Ufoa vole en éclats

L’Union des fédérations ouest-africaines de football (UFOA) a volé en éclats samedi dernier. Pendant que le président statutaire, l’Ivoirien Jacques Anouma convoquait une réunion d’information à Abidjan, un autre groupe de pays membres de la même union organisaient une assemblée générale élective à Accra, au Ghana.

Sur les seize pays qui composent l’Ufoa, neuf ont répondu à l’appel d’Abidjan. Les sept autres étaient dans la capitale ghanéenne. Et contre toute attente, Accra a mis sur pied un autre bureau de l’UFOA dirigé par le Nigérian Amos Adamu.

Un pas de trop que le président Anouma et ses pairs d’Abidjan ne sauraient tolérer. La résolution d’Abidjan, tout en dénonçant l’imposture, a fustigé le rôle de la CAF. L’instance suprême chargée d’organiser et de réglementer le football sur le continent a craché délibérément sur la logique. Hayatou a osé cautionner la réunion informelle d’Accra en y envoyant des délégués plutôt que de les diriger vers Abidjan. Ce qui démontre l’implication de la CAF et de son président dans la déstabilisation de l’UFOA. Pour quelles raisons ?

«Je n’en sais pas plus. Ce qui est sûr, nous avons tenu une assemblée générale le 10 janvier dernier à Abidjan. Treize pays ont pris part à cette importante réunion et nous avons eu le quitus. En aucun moment un pays s’est levé pour dire que l’UFOA ne fonctionnait pas. Mieux, nous sommes allés au Soudan où nous avons tenu une autre assemblée générale où il a même été question de soutenir la candidature de Hayatou à la prochaine élection de la CAF. Par contre, je sais qu’un groupe s’est réuni à Lagos puis au Congo. Ce sont des réunions entre amis auxquelles je n’étais pas convié. Donc il n’y a pas eu de réunion formelle convoquée par l’Ufoa où l’union a été en difficulté. Alors, je ne sais pas de l’origine de cette crise », a expliqué le président Anouma. Avant d’ajouter : «Je sais également que des individus se sont réunis à Accra sous la convocation du président de la Fédération béninoise de football. A cette réunion, ont participé le premier vice-président de la CAF, le président d’honneur de l’Ufoa et deux membres du comité exécutif de la CAF et de la FIFA comme moi. Quand vous voyez tout cela, il y a de quoi se poser beaucoup de questions sur l’origine de la crise ». Sans mettre à l’index qui que ce soit, Jacques Anouma et le groupe qui lui est resté fidèle, ont fait la promesse de ne pas baisser les bras. Ils entendent saisir la FIFA et le tribunal arbitral du sport pour mettre fin à la crise. Il y a des pays ici présents qui ont décidé de se battre pour la légalité. Pour tous ces pays qui nous font confiance et qui ont accepté, malgré toutes les menaces, de venir à Abidjan, je ne démissionnerai pas. Je me battrai pour faire triompher la légalité », a promis le président Anouma.

Les délégués venus du Cap vert, du Togo, du Burkina-Faso, de la Guinée Conakry, de Sierra Leone, de la Guinée Bissau, du Niger et de la Gambie ont lu une motion de soutien au comité exécutif conduit par le président Anouma.


À voir aussi

Maguette Diop renvoie Khalifa et Cie en audience spéciale

Depuis son arrestation le 7 mars dernier, Khalifa Sall est apparu en public pour la …

Richard Gere et Alejandra Silva : Déjà deux ans d’amour malgré les 34 ans d’écart !

Voilà déjà deux ans que Richard Gere et Alejandra Silva filent le parfait amour ! …