Poules_DR

Cote d’Ivoire : de nouveau cas de grippe aviaire détecté

La Côte d’Ivoire a reconnu avoir détecté des cas de grippe aviaire dans un élevage à Bouaké, la deuxième ville du pays. Le gouvernement indique qu’il ne s’agit pour l’instant que d’un foyer isolé. Des experts de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture ont été mobilisés. La Côte d’Ivoire a confirmé la découverte de cas de grippe aviaire dans un élevage traditionnel de volailles à Bouaké, la deuxième ville du pays, située à 379 km au nord d’Abidjan. « Nous informons de la suspicion du virus de la grippe aviaire dans des prélèvements effectués suite à des mortalités massives constatées le 18 mai 2015, dans une basse-cour, au quartier Koko de la ville de Bouaké », a déclaré le vendredi 29 mai Kobénan Kouassi Adjoumani, le ministre ivoirien des Ressources animales et halieutiques. Le virus a déjà tué 93 oiseaux sur les 138 que comptent l’élevage. Les premiers cas ont été observés le 9 avril. La présence du virus H5N1 a été confirmé en laboratoire à la fin du mois. Le ministre a précisé qu' »il n’existe qu’un seul foyer, isolé et maîtrisé. […] Aucun cas de mortalité massive n’a été rapporté dans les élevages modernes. Par ailleurs, il s’agit d’une maladie professionnelle exposant beaucoup les éleveurs et les vendeurs de volailles vivantes ». L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a dépêché une équipe d’experts pour appuyer la prévention et préparer une éventuelle riposte en cas de propagation de la maladie.

Contagion

Plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, comme le Burkina Faso et le Nigeria, ont rapporté la découverte de cas de grippe aviaire au cours des derniers mois. En avril dernier, la Côte d’Ivoire avait fermé son marché aux volailles burkinabè. Pays frontalier du Nigéria, le Bénin a, lui, interdit les importations de volailles.La souche H5N1 du virus, qui se transmet à l’homme, a tué plus de 400 personnes dans le monde depuis son apparition en 2003. Selon le ministre burkinabè des Ressources animales, Jean-Paul Rouamba, aucune victime n’est pour l’instant répertoriée au Burkina, qui avait déjà fait face à une épidémie de grippe aviaire en 2006, sans contagion humaine. Depuis le début de l’année, trois personnes sont mortes de la grippe aviaire en Égypte, pays où elle avait causé 10 décès en 2014.

JEUNE AFRIQUE

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière

Rfi.fr- Le sculpteur Ousmane Sow, surnommé « l’Auguste Rodin du Sénégal », est mort ce …