Accueil / ACTUALITES / Coud: Les repreneurs sur le pied de guerre
L'entrée du COUD

Coud: Les repreneurs sur le pied de guerre

Ça sent le soufre au campus social de l’université Cheikh Anta  Diop de Dakar. Et l’Etat risque de s’attirer les foudres des repreneurs des restaurants du Coud. Ces derniers  menacent de ne plus assurer le service, exigeant le paiement d’une dette de plus de 6 milliards de francs Cfa. Les repreneurs des restaurants, qui sont au bord du gouffre, dénoncent le non-respect des engagements pris à l’ouverture du restaurant Argentin. Seul un restaurant est fonctionnel à ce jour.  Pis, ce dernier menace de retourner les marmites, si ses factures ne sont pas honorées. Les autres restaurants, à qui le Coud somme de rouvrir,  ne sont pas prêts à prendre ce risque, au motif que l’Etat tarde à honorer les factures. Ils sont acculés par les banques et les fournisseurs pour défaut de paiement. Et ce n’est pas tout. Au même moment le collectif des amicales des étudiants s’impatientent et  donnent un ultimatum à la direction du Coud pour ouvrir tous  les restaurants du campus social. Tout un cocktail Molotov  qui risque d’exploser si l’Etat ne règle pas  la dette. Affaire à suivre…

À voir aussi

30 morts en un mois sur les routes et en mer

Les accidents de la circulation sur les routes ou en mer ont fait plus de …

Encore 6 victimes dans un accident à Fatick

La liste macabre s’allonge. Un (1) mort et cinq (5) blessés, c’est le bilan de …