Accueil / FAITS DIVERS / Coumba Ndong donne un coup de bâton mortel à son fils

Coumba Ndong donne un coup de bâton mortel à son fils

Coumba Ndong aura bien le temps de méditer sur son acte. Son fils, Adolphe Sambaré Ndour, a, en effet, passé de vie à trépas suite à sa sévère correction. Elle a administré à son fils un coup de planche qui a causé sa mort, plus tard, à la case de santé de Thioffior. Les faits remontent en décembre 2014. Coumba Ndong interrogea Adolphe Sambaré Sarr, sur sa leçon, mais elle se rend compte que ce dernier ne l’a pas apprise. Ainsi, elle est entrée dans une colère noire. Elle enferma la porte de sa chambre et décide de corriger son fils. Elle s’empara d’une planche qu’elle administra sans sourciller à Adolphe Sambaré. Sous le coup, l’enfant de 14 ans s’écroula. Il a été conduit en urgence à la case de santé de Thioffior par son père absent des lieux au moment des faits. Adolphe Sarr est décédé peu après avoir été reçu par l’agent de santé communautaire, Khady Diouf. A la barre, l’accusée a reconnu avoir bastonné son fils, mais dit-elle, au bras. Des propos que l’agent de santé communautaire, présent à l’audience a voulu corroborer. A en croire Khady Diouf, la victime qui était de constitution faible, est décédée dès suite d’une mort naturelle. Mais le certificat de genre de mort atteste des lésions et de traumatismes. Pour l’avocat général, il ne fait pas de doute que l’enfant est mort des suites des coups de bâton. Toutefois, la défense a balayé d’un revers de main cette version. D’après la robe noire, il n’y a aucun lien de cause à effet entre les coups et la mort. Finalement Coumba Ndong a été condamnée à 5 ans de prison assortis de travaux forcés.

L’AS

À voir aussi

Un 4X4 se renverse sur la route Linguère-Matam- 1 mort et  3 blessés graves

Un accident mortel s’est produit dans la matinée du dimanche vers 13 heures, sur la …

Viol et pédophilie ayant entrainé la mort Un vieux de 65 ans viole une fille de 11 ans qui succombera à ses blessures

Un vieux de 65 ans a comparu à la barre de la chambre criminelle pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *