Accueil / SOCIETE / COUPABLES D’AGRESSION Amath Bâ et Mbaye Ngom écopent trois ans ferme

COUPABLES D’AGRESSION Amath Bâ et Mbaye Ngom écopent trois ans ferme

Trois ans de prison ferme et une amende d’un million de francs cfa. Telle est la sentence infligée par le tribunal des flagrants délits de Dakar à Amath Bâ et Mbaye Ngom, coupables d’agression et de vol avec violence sur une commerçante Malienne, Aîssatou Traoré.
Ayant à leur actif, plusieurs cas de vols et d’agressions dans la banlieue, Amath Bâ et Mbaye Ngom sont depuis hier, en prison. En effet, l’agression sur une commençante Malienne, Aissatou Traoré, aura été celle de trop. Il ressortira des débats d’audience que les faits se sont déroulés à proximité du Commissariat de Police de Thiaroye. Sur les circonstances de leur forfait le procès verbal d’enquête préliminaire révèle que la victime, à bord d’un taxi qui roulait à petite allure, du fait des eaux stagnantes de la pluie, a été tenue en respect, avec son chauffeur, à l’aide d’une bombe neutralisante et d’un couteau, par Amath Bà, Mbaye Ngom et leur acolyte Thieugeula, en fuite. Ayant dépouillé leur victime, ils se sont fondus dans la nature. Dans sa déposition, la commerçante dit avoir perdu 600.000 fcfa, deux téléphones portables et un carnet de vaccination. Après d’instances recherches, les prévenus ont été arrêtés, alors qu’ils étaient toujours détenteurs du butin. Pour Me Ngningue, conseil de la partie civile, ces «délinquants aguerris» méritent une lourde sanction. En guise de dédommagement, l’avocat a demandé la somme d’un million et demi. Le Procureur ne mâchera pas ses mots, qualifiant les prévenus de cyniques coupables d’une véritable activité criminelle. Aussi, pour le représentant du ministère public, ne doivent-ils bénéficier d’aucune circonstance atténuante. Il a, de ce fait, requis une peine d’emprisonnement ferme de trois ans contre eux. Réfutant les récriminations portées à l’endroit de ses clients, l’avocat de la défense plaidera la relaxe pure et simple. Mais, le tribunal s’inscrira dans le paradigme du parquet et les enverra pour trois ans en prison et les condamnera à payer d’un million de fcfa à la partie civile.

LAMINE DIEDHIOU


À voir aussi

Hôpital moderne de Touba : L’IGE à fouiller dans les bottes de certains dignitaires mourides…

Un parfum de «scandale et d’orientation frauduleuse » secoue l’hôpital moderne de Touba. Face à …

Affaire Imam Ndao: Me Moussa Sarr, un avocat dans le procès !

Le procès de l’imam Ndao et de ses 29 co-accusés est dans sa dernière ligne …