ACTUALITE

COUPABLES DE VOL, VIOL ET TENTATIVE DE MEURTRE Mandaw Secket Saliou Touré écopent respectivement de 7 et 10 ans de prison

  • Date: 12 novembre 2016

Attraits à la barre de la chambre criminelle, hier, pour vol en réunion commis la nuit avec usage d’arme, viol, tentative de meurtre, offre ou cession de drogue, les accusés Mandaw Secket Saliou Touré ont été reconnus coupables. Ils ont été condamnés respectivement écopé des peines de 7 à 10 ans de travaux forcés.

Selon le procès-verbal d’enquêtes préliminaires, les faits se sont déroulés dans la nuit du 20 au 21 décembre 2010, quand les nommés Saliou Touré et son ami Mandaw Seck se sont introduits nuitamment dans la chambre de EwinaBodombossou, une togolaise vivant à Dakar. Ils ont réveillé la dame,lui demandant de leur remettre son argent. Sous le coup de la peur, elle rétorque qu’elle n’a pas gardé de l’argent dans sa chambre. C’est sur ces entrefaites que Serigne Saliou Touré a sauté sur elle pour une partie de jambes en l’air. Il a déviergé la fille avant de prendre la fuite, emportant avec lui le téléphone portable de cette dernière. Sans perdre de temps, la victime est allée porter plainte, le lendemain, au commissariat de la Médina. Deux jours plus tard, Saliou Touré est entré dans un bar où il a rencontré les sieurs Cheikh Fall Seck et Souleymane Diop. Ivres, ces derniers lui ont demandé de leur prêter 25 000 francs, avec un téléphone portable comme garantie. L’échange ne durera que quelques minutes car les sieurs Fall et Diop ont demandé à Serigne Saliou Touré de leur restituer leur téléphone, mais en vain. Il s’en est suivi une bagarre au cours de laquelle, Saliou Touré a poignardé ses deux protagonistes avant de se fondre dans la nature.

La défense demande la requalification des faits

Pour sa part, le second accusé Mandaw Seck, a volé le portable d’une Comorienne en la personne de RaibatSaid Ali,demeurant à la Médina. Les limiers du commissariat de la Médina ont ouvert une enquête et les mis en cause ont,tous les deux,été alpagués. Ils ont comparu, hier, à la barre de la chambre criminelle pour répondre de plusieurs chefs d’inculpation.MandawSeck a reconnu être l’auteur du vol de téléphone, mais a nié le viol commis sur la Togolaise. De son côté, Saliou Touré déclare qu’il est un homme marié, donc il n’a pas besoin de violer une dame pour satisfaire sa libido. Concernant les 7 cornets de chanvre indien, il nie en être le propriétaire. Mieux, dit Saliou, il ignore la provenance du Yamba.

A la suite des accusés, le parquet a pris la parole et c’est pour dire que “ c’est au mois de janvier 2011 que les inculpés ont été arrêtés, suite à plusieurs plaintes déposées contre eux. Les accusés ont adopté une stratégie défensive consistant à réfuter les faits qui leurs sont reprochés et cela ne pourrait prospérer. Car, une Togolaise avait saisi les commissariats de la Médina pour une affaire de viol. Cette dernière a affirmé que deux individus ont fait irruption dans sa chambre avant que l’un d’eux ne la viole”, a rappelé le maître des poursuites qui a requis 20 ans de travaux forcés contre eux. S’exprimant en dernière position, les avocats de la défense ont, tour à tour, demandé la requalification des faits de tentative de meurtre, en coups et blessures volontaires et d’écarter le délit de viol. Sur ce, ils ont plaidé pour une application bienveillante de la loi.

Rendant sa décision, le Président de la chambre criminelle de Dakar a condamné les accusés Saliou Touré, inculpé de vol en réunion commis la nuit avec usage d’arme, viol, tentative de meurtre et offre ou cession de chanvre indien, à 10 ans de travaux forcés. Mandaw Seck, poursuivi pour complicité de viol et de vol contre la ComorienneRaibatSaid Ali, a lui  écopé de 7 ans de travaux forcés.

Cheikh Moussa SARR

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15