Accueil / ACTUALITES / Coupe de bois en Casamance Le GRPC pour la suspension de la délivrance des permis

Coupe de bois en Casamance Le GRPC pour la suspension de la délivrance des permis

Le Groupe de Réflexion pour la Paix en Casamance (GRPC)  recommande d’examiner la possibilité d’observer, pour un temps à déterminer, une pause dans la coupe de bois au niveau des forêts de la Casamance, par la suspension de la délivrance des permis de coupe.  Le Groupe préconise également une plus grande surveillance des forêts par la mise en place d’un dispositif renforcé de surveillance, conduit par des agents forestiers mieux outillés. Cela fait suite à la tuerie du samedi 6 janvier 2018 dans la forêt de Bofa Bayotte, qui a  fait  14 morts. Par conséquent,  convaincu que toute escalade pourrait compromettre ces acquis et réinstaller l’insécurité dans la région sud ainsi que dans les pays limitrophes, Rober Sagna et ses camarades  invitent tous les acteurs, directs et indirects, à la sérénité, à la mesure, à la responsabilité et à l’engagement pour une approche de règlement basée sur le dialogue inclusif. Ils lancent ainsi un appel à une gestion intelligente de la situation créée par ces incidents par une approche de gestion préventive, plus présente, plus responsable et plus juste des services de l’Etat auprès des populations. De ce fait, le groupe de réflexion pour la paix en Casamance recommande vivement de ne pas interrompre le processus de paix en cours et dont le dénouement pour règlement de la crise sévissant depuis bientôt 35 ans était proche avant ces incidents malheureux. Ces derniers préconisent aussi l’élaboration par le Gouvernement d’un plan de paix à soumettre aux différentes composantes du MFDC, ainsi qu’aux populations, avec des mesures de confiance et d’accompagnement des interventions liées au développement de la région par la réalisation des infrastructures. A cela s’ajoutent le désenclavement interne et intra-régional, des facilités d’accès aux services sociaux de base dans le cadre de programmes en cours et en perspective. Notons que le GRPC agit pour l’accompagnement et le soutien, s’il est sollicité, du processus de réunification déjà lancé par le MFDC qui souhaite parachever la mise en place d’une direction politique et d’un commandement unifiés en vue de la préparation et la conduite des négociations avec le Gouvernement.

Z BADJI

À voir aussi

Pont de l’émergence: La femme agressée en vie, ses bourreaux arrêtés

Fin de cavale des bourreaux de la femme agressée sous le Pont de l’émergence mercredi …

Gutierrez rappelle le Sénégal à l’ordre

Le Secrétaire général attire l’attention de l’Etat partie sur les violations dont a été victime …