Accueil / FAITS DIVERS / COUPS ET BLESSURES VOLONTAIRES deux partisans de BBY et du Pds se battent à cause des résultats des élections

COUPS ET BLESSURES VOLONTAIRES deux partisans de BBY et du Pds se battent à cause des résultats des élections

Plombier de son état, Macodou Dieng, a fait face au juge, hier, pour répondre des faits de coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité de travail temporaire de 30 jours sur la personne de Mamadou Amadou Wane, un vieux âgé de 80 ans.

Selon le plaignant, les faits se sont produits après les élections au moment où le tribunal a confirmé la victoire de la coalition Benno Bokk Yakaar. Cette victoire n’a pas plu au père du prévenu, un partisan du parti démocratique sénégalais. « Ce dernier m’a trouvé sous l’arbre à palabre avant de m’insulter. Il m’a insulté de mère en me disant que tous les politiciens sont des fils de p… », a dit le plaignant. Poursuivant, il a soutenu que le mis en cause l’a frappé avec un bâton pour lui intimer l’ordre de laisser son père tranquille. A l’en croire, les coups lui ont apporté une cassure de main qui durera deux mois. Pis, ils ont non seulement refusé de prendre en charge ses médicaments mais aussi ils ont continué les menaces. Ces déclarations ont été balayées d’un revers de main par le mis en cause. Il a déclaré : « à ma descente j’ai trouvé ma mère très angoissée. Apres l’avoir interpellée sur son état, elle m’a dit que le vieux Amadou avait bastonné mon père qui est âgé de 81 ans. Et la troisième qu’il a eu une altercation avec mon père, je suis venu intervenir et on s’est disputé. J’ai récupéré le bâton qu’il avait par devers lui avant de lui asséner un coup. Mais je n’avais aucune intention de lui faire du mal ». Pour sa part, la partie civile a réclamé 75.000 francs à titre de dommages et intérêts. Tandis que le parquetier a requis l’application de la loi. De son côté, la défense représentée par Me Amadou Sall a souligné que son client regrette son acte et il n’avait aucune intention de faire du mal. Surtout à un vieux qui a le même âge que son père. Ainsi, la robe noire a-t-elle plaidé pour l’application extrêmement bienveillante de la loi pénale. L’affaire est mise en délibéré pour le 23 août prochain.

Cheikh Moussa SARR

 

À voir aussi

Bagarre à la Médina- Assane Barry assène deux coups de couteau mortels à Saër pour venger sa petite amie

L’amour quand tu nous tiens ! Le sieur Assane Barry a, lors d’une bagarre, assené deux …

Viol suivi de grossesse, pédophilie… Yancoba attrait à la barre par sa copine et son amie

Les nommés Yancoba, F. N et C. Ndao ont soldé leurs comptes, hier, à la …