ACTUALITE

Coupures d’eau et d’électricité : la banlieue interpelle les autorités

  • Date: 25 juin 2015

On ne peut rester une journée sans enregistrer des coupures électricité ou d’eau dans de certaines localités de la banlieue. Exaspérées, en ce début de Ramadan, les habitants dénoncent et interpellent les autorités sur la destruction de leurs matériels électroménagers.

Ils n’en peuvent plus des désagréments que leur causent les coupures intempestives d’électricité et d’eau. Parmi ses banlieusards en colère, Mama Samba, gérant d’une boutique à Yeumbeul Nord, près de l’église, qui regarde d’un œil noir son congélateur qu’il dit inutilisable du fait des récurrentes interruptions de la fourniture en électricité. «Aujourd’hui, je ne peux plus vendre certains aliments périssables», déplore-t-il. Et des victimes, comme lui, foisonnent, sachant plus devant quelle autorité se plaindre. M. Sané, un militaire à la retraite qui gère un magasin, les autorités ont le devoir de faire face à la demande des populations, surtout en ce mois de Ramadan où les besoins sont énormes. « L’électricité est devenue une nécessité. Et maintenant, les délestages durent plus de 6 temps. Outre nos matériels détruits, ils peuvent être à l’origine de l’insécurité, car les malfrats profitent de l’obscurité pour chiper aux populations de leurs biens», dit-il. Autre problème, le manque d’eau que dénonce Mme Coulibaly, femme de ménage, selon qui, les robinets ne coulent qu’à pendant des heures tardives de la nuit. «Nous sommes obligés de nous rabattre sur les bouteilles d’eau minérale, pour nous désaltérer à l’heure de la rupture du jeune et ce n’est pas tout le monde qui a les moyens de s’en procurer, chaque jour, durant tout le mois», précise-t-elle. Le discours est le même chez beaucoup de personnes rencontrées entre Gadaye, Gazon, Malika, Keur Massar, Yeumbeul, Thiaroye, Guèdiawaye, Diamegeune Sicap et autres. Pour rappel, ces difficultés avaient été à l’origine d’un soulèvement populaire, sous l’ère des libéraux. Quatre ans après, Macky Sall gagnerait à réellement consacré sa gouvernance à solutionner le problème qui demeure préoccupant.

Sada MBODJ

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15