Accueil / Education / Couverture maladie universelle : 1000 élèves enrôlés dans la commune de Grand-Dakar
Dr Doudou Sène, coordonnateur du Pnlp.Photo d'archives

Couverture maladie universelle : 1000 élèves enrôlés dans la commune de Grand-Dakar

Le Soleil- Lors d’une journée de santé inclusive tenue à Grand-Dakar, le 10 mars 2018, le coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp), Dr Doudou Sène, a annoncé que 1000 élèves de cette commune ont été inscrits dans les mutuelles de santé. Ils bénéficieront d’une prise en charge dans le cadre de la Couverture maladie universelle.

Samedi dernier, le centre de santé de Grand-Dakar a accueilli une journée de santé inclusive et intégrée regroupant plusieurs acteurs à l’initiative du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp). Son coordonnateur, le Dr Doudou Sène, a annoncé, lors de cette rencontre, que 1000 élèves de la commune de Grand- Dakar ont été enrôlés dans la Couverture maladie universelle (Cmu). Selon lui, l’inscription de ces élèves est un clin d’œil au ministère de l’Education nationale tout en s’inscrivant dans l’objectif de l’Etat. Elle permet aussi de vulgariser « cette politique chère au Chef de l’Etat, à savoir la Couverture maladie universelle ».

Dr Sène a fait savoir que toutes les écoles primaires de la commune sont concernées. Sur le choix, il a confié qu’il s’agira de prendre les meilleurs élèves mais aussi les plus démunis pour leur permettre d’avoir une prise en charge médicale. Le processus de sélection a été fait par l’Agence régionale de la Cmu en partenariat avec le directeur de la mutuelle de santé de Grand-Dakar et en rapport avec l’ensemble des directeurs des écoles primaires de la commune. « Avec ce programme, on veut aider les élèves mais aussi leurs parents à supporter ce lourd fardeau qui est la prise en charge de la maladie. Laquelle peut survenir à tout moment », a expliqué le coordonnateur du Pnlp.

Au-delà de Grand-Dakar, Dr Doudou Sène a soutenu que la Cmu, qui concerne tout le pays, est en train d’être déroulée comme voulu par le président Macky Sall. Ce dernier voulant que tout Sénégalais malade puisse se soigner dans les structures de santé sans problème particulier lié à l’argent. Il a ainsi demandé aux Sénégalais d’aller s’inscrire dans les mutuelles de santé pour qu’on puisse atteindre l’objectif d’une couverture maladie de 75%.

Dans la foulée de ce mois dédié aux femmes, le ministère de la Santé, à travers le Pnlp, « a voulu saisir cette opportunité pour nouer un partenariat avec le ministère de la Femme, de la Famille et du Genre pour atteindre, ensemble, les objectifs, car le Sénégal s’est engagé à éliminer le paludisme d’ici à 2030 ». Le coordonnateur du Pnlp a rappelé que le Sénégal a enregistré des avancées depuis une dizaine d’années dans la lutte contre le paludisme, lequel est même en phase d’éradication dans certaines localités. En tant que fils de Grand-Dakar comme le ministre de la Femme, tous les deux ont décidé de nouer un partenariat dans cette commune. « Il a été important de développer le multi partenariat avec d’autres ministères, notamment le ministère de la Femme, pour pouvoir atteindre cet objectif », a laissé entendre Doudou Sène.

Dans la matinée, les consultations gratuites, tenues en marge de l’activité, ont permis d’examiner 700 personnes qui ont bénéficié de conseils.

Oumar KANDE

À voir aussi

Vih : Les médias invités à dépassionner le contenu

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Fonds mondial Nouveau Modèle de …

Paludisme : 284 morts en 2017

Le paludisme continue de faire des ravages dans le pays. Selon le Professeur Daouda Ndiaye, …