ECONOMIE

CRD SPÉCIAL- Des chambres d’agriculture pour la réorganisation du secteur

  • Date: 24 novembre 2015

L’État du Sénégal se lance dans une dynamique de mise en place partout à travers le pays avec les chambres d’agriculture. C’est dans ce cadre qu’un Crd spécial sur la question a mobilisé, hier, à Ziguinchor, tous les acteurs du secteur agricole de la région. Il a été question pour le ministère de l’Agriculture représenté par le secrétaire d’État à l’accompagnement et à la mutualisation des organisations paysannes d’expliquer aux acteurs l’importance de ces chambres. Selon Moustapha Lô Diatta, elles permettront surtout à réorganiser le secteur.

Le processus de réflexion pour la création des chambres d’agriculture répond à une exigence du monde rural et à la mise en œuvre du volet agricole du Plan Sénégal Émergent (Pse) et porte essentiellement sur la nouvelle dynamique organisationnelle des organisations paysannes et l’amélioration de la situation économique et sociale des acteurs ruraux. À cet effet, le ministère de l’Agriculture et de l’Équipement rural, à travers le Secrétariat d’État à l’accompagnement et à la mutualisation des organisations paysannes (Seamop), les représentants des organisations paysannes, les organisations de filières et les différents ministères concernés ont engagé un processus de réflexion sur les chambres d’agriculture. L’initiative de l’élaboration de textes législatifs et réglementaires prise par le ministère de l’Agriculture et de l’Équipement rural par le biais du Secrétariat d’État à l’accompagnement et à la mutualisation des organisations paysannes est une manifestation politique de la volonté de l’État de faire du secteur primaire le moteur de la croissance économique.

Pour mettre tous les paysans au même niveau d’information sur ce nouveau programme de l’État, le ministère de l’Agriculture à travers son secrétaire d’État, Moustapha Lô Diatta, tient une campagne de sensibilisation dans les différentes régions du pays. Ce lundi (hier), il a rencontré, à Ziguinchor, tous les acteurs qui évoluent dans le secteur à travers un Comité régional de développement (Crd). Il s’agit surtout de faire en sorte que les acteurs ruraux, notamment les agriculteurs, éleveurs, pêcheurs et forestiers puissent réellement s’exprimer lors de ces rencontres dans la transparence et en toute démocratie. Selon Moustapha Lô Diatta, ces chambres d’agriculture permettront à l’État de mieux organier le secteur afin d’arriver à un résultat très satisfaisant.

Abdourahmane Diallo

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15