Mahamad Boun Abdallah Dionne Premier ministre
Mahamad Boun Abdallah Dionne Premier ministre

CRIMES SEXUELS : LE PM INVITE LES ETATS À RENFORCER LA COOPÉRATION AVEC LA CPI

Le phénomène de la violence sexiste « n’épargne aucune société et ne respecte aucune catégorie », a soutenu, samedi à Dakar, le Premier ministre Mahammad Boune Abdallah Dionne qui invite les Etats à renforcer la coopération avec la Cour pénale internationale (CPI) et à travailler à l’universalité du Statut de Rome.

‘’ La violence sexiste est un phénomène endémique qui n’épargne aucune société et ne respecte aucune catégorie. Elle s’enracine dans les relations de domination qu’entretiennent certains hommes à l’égard des femmes’’, a t-il dénoncé.

Il présidait la célébration de la Journée de la justice pénale internationale, axée sur le thème ‘’la justice pénale internationale face aux crimes sexuels et à caractère sexiste’’, en présence de la Procureur général de la CPI, Fatou Bensouda, et du ministre sénégalais de la Justice, Sidiki Kaba, président de l’Assemblée des Etats Parties au Statut de Rome.

‘’Il nous faut exhorter les États et les acteurs à renforcer la coopération avec la CPI et à travailler à l’Universalité du Statut de Rome’’, a-t-il plaidé, après avoir souligné l’importance de développer la ‘’complémentarité prévue par l’article 17 su Statut de Rome’’.

Cette complémentarité permettra que ‘’ les différents systèmes juridiques et judiciaires nationaux aient la pleine capacité de juger les accusés sur la base des normes et garanties internationales’’, a estimé M. Dionne, rappelant que ‘’la CPI est une juridiction de dernier recours pour assurer aux victimes le droit à la justice, si ce droit ne peut s’exercer in situ’’.

‘’Pendant des décennies, a-t-il déploré, les victimes de viol et de violences sexuelles dans les situations de conflits ont été confrontées à une absence quasi-totale de justice et de réparation.’’

De plus ‘’ les sentiments de culpabilité et de honte, la crainte de représailles et les tabous qui entourent le phénomène sont autant de facteurs qui empêchent les victimes de dénoncer ce phénomène et encouragent ainsi l’impunité’’, a-t-il expliqué.

Cette journée, au-delà de son aspect de rappel historique, servira de cadre pour discuter des enjeux actuels de la justice pénale internationale et surtout de poser un regard objectif sur certaines questions relatives à la prise en charge de cette question, a-t-il souligné.

Il a notamment rappelé que le Sénégal est « le premier pays au monde à avoir ratifié le Statut de la CPI en 1999, après l’organisation à Dakar d’une conférence internationale regroupant plusieurs Etats africains afin d’encourager sa ratification’’.

Les ministres de la Justice de différents pays, dont celui de l’Italie, Andrea Orlando, de la République de Guinée Cheikh Sako ou encore de la République Centrafricaine Flavien Mbata, étaient présents à cette cérémonie.

Voir aussi

arton157601

LE PM ANNONCE 1000 EMPLOIS AVEC L’ARRIVÉE D’UN « NOUVEAU CLUB MED »

Le Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne a annoncé, vendredi, à Dakar, la construction d’un …