Accueil / SOCIETE / Crise à l’ong Enda tiers monde : A l’origine, la nomination du nouveau secrétaire exécutif

Crise à l’ong Enda tiers monde : A l’origine, la nomination du nouveau secrétaire exécutif

Vingt-neuf entités de Dakar contestent la nomination de la burkinabè Joséphine Ouédraogo au poste de secrétaire exécutif de l’Ong Enda-Tiers monde et réclament plus d’autonomie. En conférence de presse hier, le Pca sortant, Cheikh Amidou Kane, et son successeur, Alioune Sall, ont donné leur version des faits et se disent optimistes quant à des retrouvailles pour préserver les intérêts de l’organisation.

Source : Walfadjri
Le Conseil d’administration de l’Ong Enda-Tiers monde qui s’est terminé hier à Dakar a été ‘surpris et secoué’, selon le termes du nouveau président du Conseil d’administration (Pca) Alioune Sall par la déclaration de 29 entités de Dakar contestant la nomination du nouveau secrétaire exécutif, la burkinabé Joséphine Ouédraogo, et demandant plus d’autonomie. Revenant sur ‘les tenants et les aboutissants des divergences pour que les bénéficiaires sachent’, le nouveau Pca d’Enda Tiers monde a reconnu sans ambages que ‘la nomination de Joséphine ouédraogo est le casus belli’. Mais le successeur de Cheikh Amidou Kane trouve quelque peu ‘normale’ cette crise qui traduit une ‘transition difficile’ pour Enda Tiers monde après le décès de son fondateur Jacques Bignoucourt en 2004, suivi trois ans plus tard par la disparition de Mouhamed Soumaré qui avait succédé au Français au poste de secrétaire exécutif. ‘Enda a toujours fonctionné avec un leader charismatique qui n’a pas besoin de règles écrites pour faire fonctionner l’institution. Le charisme de Jacques Bougnicourt suffisait pour entraîner tout le monde. Malheureusement, Jacques Bougnicourt est parti sans règler le processus de sucession’, commente Alioune Sall qui est un ancien d’Enda, avant d’aller servir dans le système des Nations Unies, plus exactement au Pnud.

Toutefois, ce ne sont pas les seules raisons explicatives à l’origine du ‘malaise’ pour le tout nouveau Pca de Enda. Il croit savoir qu’il y a également d’importantes divergences sur le fonctionnement d’Enda. ‘Ce qui est en jeu c’est la compréhension de l’organisation. Il y a deux visions, deux camps, deux philosophies qui s’affrontent’, relève M. Sall. En outre, il a déploré ‘cette prise de position placée sous le signe du dogmatisme’. Pour le nouveau Pca de l’organisation internationale, ‘les entités qui bénéficient d’une autonomie doivent travailler dans le sens d’une convergence dans l’intérêt des bénéficiaires pour ne pas qu’Enda devienne un conglomérat d’entités différentes’. En clair, selon lui, l’autonomie que réclament les 29 entités de Dakar n’a de sens que si leur travail sur le terrain participe à la lutte contre la pauvreté pour l’amélioration des conditions de vie des couches défavorisées et à la préservation de la nature.

De fait, le nouveau Pca n’est pas loin de croire qu’il y a une certaine ignorance des objectifs et des valeurs d’Enda par les représentants des entitées basées à Dakar. ‘Enda Tiers monde est une organisation unique au Sud qui regroupe des gens de tous continents. Une organisation qui est à l’écoute des populations défavorisées, notamment dans la protection de l’environnement et la lutte contre la pauvreté qui sont à l’origine de sa création’ rappelle-t-il. Son Conseil d’administration se dit disponible pour la reprise du dialogue, tout n’en excluant pas de prendre des ‘mesures pour faire face à cette situation et pour préserver les intérêts de l’organisation (…) Nous sommes optimistes, car nous avons affaire à des hommes et des femmes qui sont attachés à Enda. Nous pensons que le dialogue n’est pas rompu et que nous allons nous retrouver autour de l’essentiel’, dira Alioune Sall. Le nouveau Pca a promis de ‘corriger la faiblesse de la communication’ entre les différentes structures d’Enda en multipliant les foras de discussions.

En plus de la nomination du nouveau secrétaire exécutif d’Enda Tiers monde, l’ordre du jour du Conseil d’administration a porté sur les nouvelles orientations de l’organisation. C’est ainsi que la feuille de route d’Enda pour 2007 – 2011 a été élaborée. De même, le budget 2007 a été examiné. Mais le montant n’a pas été communiqué à la presse.


À voir aussi

Enquête sur le drame de Bofa Bayotte : Les auditions ont repris !

La Doyen des juges de Ziguinchor  a de nouveau entamé les auditions dans le cadre …

«Sukarou koor» du maire de Pikine : Les populations se défoulent sur Timbo

Une discorde met sens-dessus-dessous les militants apéristes autour du «Sukarou Koor» du maire Abdoulaye Timbo. …