barthelemy dias

CRISE AU PS Barthelemy annonce une plainte contre Tanor, cette semaine

Aucun doute qu’entre la Direction du Parti et la bande à Khalifa Sall, qui s’oppose aux dernières décisions prises, le combat judiciaire ne fait que commencer. En effet, selon le secrétaire national adjoint à la vie politique du Parti socialiste, Barthélémy Dias, qui était en déplacement hier en compagnie du maire de la Médina Bamba Fall, pour l’installation d’une cellule d’And Taxawu Sénégal dans cette localité, Ousmane Tanor Dieng devra très prochainement être traîné devant la barre.

Le député maire de Mermoz/Sacré-Coeur ajoute que le secrétaire général du Parti socialiste ne pourra pas, en ce moment, se prévaloir d’une immunité ou de son statut de nouveau président du Haut conseil des collectivités territoriales, pour se soustraire à cette convocation qu’exigent les socialistes à l’endroit du responsable moral de l’association qu’est le Ps. «Il ne pourra pas se prévaloir d’une quelconque immunité», martèle catégorique Barthélémy Dias. Qui ajoute : «C’est nous qui avons élu Ousmane Tanor Dieng et ce sont ses camarades de Parti qui fustigent le fonctionnement du parti. Il devra donc répondre de ses actes devant la justice. Le Ps, c’est une association qui est régie par des textes et des lois en vigueur dans ce pays. Si nous saisissons la justice, c’est parce qu’au niveau du Parti socialiste, il n’y a plus d’instance de discussions, il n’y a plus d’instance de délibérations. Ce qu’il y a au niveau du Parti socialiste aujourd’hui, c’est une association de copains et coquins qui ont décidé de s’approprier les rênes du Parti pour leurs intérêts crypto-personnels. Ça, on ne l’acceptera pas».

La plainte sera déposée cette semaine

Barthélémy Dias de révéler que la plainte sera déposée cette semaine. «On voulait le faire mardi mais c’est jour férié. La plainte sera déposée dans la semaine, parce que tous les procès-verbaux des différentes régions ont été remontés. Ceux qui viendront témoigner sont des présidentes de femmes, des responsables de jeunes et responsables de coordinations qui dénoncent le processus de la tenue des Ca sur toute la ligne. C’est un processus qui a été biaisé et cela relève d’une fraude organisée, orchestrée de toutes pièces», a indiqué Barthélémy Dias.

Voir aussi

telechargement-1

VISITE D’ETAT DU PRESIDENT SALL EN FRANCE- Ce que fera Macky à Paris

Le président de la République du Sénégal effectuera, du 19 au 21 décembre, une visite …