Accueil / POLITIQUE / Crise casamançaise- Le MFDC demande l’arbitrage de la France

Crise casamançaise- Le MFDC demande l’arbitrage de la France

Le MFDC profite de la visite d’Etat au Sénégal du Président français, Emmanuel Macron, pour l’interpeller sur l’escalade militaire actuellement en cours en Casamance, après la tuerie de Boffa.

Avec la visite historique du Président français Emmanuel Macron au Sénégal, ce n’est pas seulement le monde politique qui est en ébullition. Le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC), via son Cercle des intellectuels et universitaires, s’est engouffré dans la brèche pour interpeler Macron sur la résolution politique du conflit en Casamance. Saisissant l’occasion de cette visite d’Emmanuel Macron, le MFDC déclare vouloir attirer l’attention de ce dernier sur l’escalade militaire actuellement en cours sur le territoire de la Casamance. «L’armée sénégalaise a en effet profité du massacre des 14 civils sur fond de la problématique des ressources naturelles, dans la forêt de Boffa, (un crime pourtant unanimement condamné, y compris par le MFDC), pour relancer la guerre en Casamance», constate, amer le MFDC.  Qui établit son bilan de la guerre dans le Sud du pays : «Le conflit en Casamance a coûté  plus de 60 mille réfugiés et plus de 10.000 morts, une économique déstructurée et sabotée, un environnement dont l’écosystème est près de s’effriter ». Et c’est à nouveau que les séparatistes du Sud demandent à la France un arbitrage au sujet de la question de la Casamance.

M BA

À voir aussi

Présidentielle 2019: Ndèla Madior Diouf désiste

Ndèla Madior Diouf vient de faire le deuil de son ambition présidentielle. Du moins, pour …

Déclaration de Kara sur les accusations contre Sonko