Accueil / POLITIQUE / Crise chez les Jalarbistes- La Ld accuse Mendoza et Cie d’usurpation de sigle et de symboles

Crise chez les Jalarbistes- La Ld accuse Mendoza et Cie d’usurpation de sigle et de symboles

Le camp de Nicolas Ndiaye met en garde les frondeurs de la Ld Debout contre toute rencontre organisée au nom de la Ligue Démocratique. Il qualifie le 8ème congrès de la Ligue Démocratique Debout, convoqué le 17 février 2018, ‘’d’usurpation  inacceptable du sigle et des symboles de la Ligue Démocratique pour des desseins inavoués qui n’honorent pas leurs auteurs.’’ Dans une note parvenue à notre rédaction, le Secrétariat rappelle que les instances régulières du parti n’ont convoqué aucune instance à cette date. A ce propos, le Secrétariat  Permanent rappelle que tous les militants du parti, quel que soit leur statut, sont tenus au respect scrupuleux des statuts et du règlement intérieur qui fondent la Ligue Démocratique en tant que parti politique reconnu conformément aux lois et règlements en vigueur au Sénégal. C’est pourquoi, la Ld se félicite des mesures de suspension (pour six mois conformément à l’article 23 du règlement intérieur) prises à l’encontre de camarades qui ont fait preuve de manquements graves à la nécessaire discipline du parti. D’ores et déjà, un Secrétariat élargi sera convoqué dans les meilleurs délais pour étudier toutes les modalités susceptibles de garantir un franc succès à la tenue du 8ème congrès ordinaire du parti prévu au plus tard en octobre 2018. Dans ce sens, la Ld demande à tous les militants des fédérations où les Secrétaires généraux sont suspendus de leurs fonctions et responsabilités de prendre toutes les mesures utiles pour un fonctionnement adéquat de  toutes les structures.

M BA

À voir aussi

Présidentielle 2019: Le Pds ne boycottera pas, mais…

Le Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) ne boycottera pas l’élection présidentielle de février 2019. Mais …

Soutien à Macky: Le FPDR condamne Serigne Pape Malick SY

Le Front patriotique pour la défense de la République, section France, a condamné la sortie …