Accueil / POLITIQUE / CRISE AU PS Le procès Barthelemy /Tanor Dieng renvoyé au 29 janvier prochain

CRISE AU PS Le procès Barthelemy /Tanor Dieng renvoyé au 29 janvier prochain

 

Initialement prévu hier, le procès opposant le Maire de Mermoz Sacré-Cœur, Barthélémy Dias, à Ousmane Tanor Dieng, a été encore renvoyé au 29 janvier prochain. C’est suite à la demande formulée par un des avocats qui s’est nouvellement constitué pour défendre les intérêts d’Ousmane Tanor Dieng. Barthélémy Dias a attrait Tanor à la barre du tribunal des référés pour violation des statuts et règlements du parti.

C’est hier, 22 janvier, que devait se tenir le procès opposant Barthélémy Dias à Ousmane Tanor Dieng. Mais, un des avocats du secrétaire général du Parti socialiste a demandé le renvoi. Selon la robe noire, elle a sollicité le renvoi pour mieux connaître le dossier. Ainsi, après une discussion entre les différentes parties, le juge du tribunal des référés a-t-il finalement accédé à la demande de l’avocat en renvoyant le procès au 29 janvier prochain. Il faut dire que l’ombre du Président du Haut Conseil des Collectivités territoriales, par ailleurs secrétaire général du Parti socialiste, n’a pas plané, hier, au palais de justice de Dakar. En dépit de son absence, Ousmane Tanor Dieng devait répondre pour le délit de violation des statuts et règlements du parti. C’est ce que lui reproche Barth qui a déposé une plainte au niveau du juge des référés pour violation des textes lors du 15e congrès ordinaire du Ps. Et ce, conformément aux statuts et au règlement intérieur adoptés lors du 14e congrès tenu en 2007. Lors de ces assises socialistes, certaines réformes ont été adoptées, notamment la suppression du Conseil national, la réforme du bureau politique, organe devant se charger de l’application et de la mise en œuvre des décisions prises par le comité central, entre autres instances. Suffisant pour dire que c’est la guerre au sein même du Parti socialiste. Car, face à la volonté d’Ousmane Tanor Dieng de briguer un autre mandat lors du congrès socialiste de 2018, Barthélémy Dias a décidé de se repositionner comme un candidat de substitution à la présidentielle de 2019 en cas d’empêchement de Khalifa Sall qui, on le rappelle, est en prison dans le cadre de l’affaire dite la caisse d’avance de la Mairie de Dakar. Malgré son absence, hier, au tribunal, son antagoniste Barthélémy Dias était venu très tôt au tribunal. Mais, il devra prendra son mal en patience. Pour mémoire, l’affaire a été évoquée par le tribunal pour la première fois le 18 décembre dernier avant d’être renvoyée au 22 janvier, hier. Pourtant son intervention, Me El Hadji Diouf, également avocat de la partie civile, avait soutenu que cette affaire était en état d’être plaidée. Il a évoqué plusieurs raisons pour que ce dossier soit retenu et jugé, mais en vain. Mieux, le juge a donné rendez-vous à toutes les parties le 29 janvier prochain pour plaidoiries.

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Présidentielle 2019: Ndèla Madior Diouf désiste

Ndèla Madior Diouf vient de faire le deuil de son ambition présidentielle. Du moins, pour …

Déclaration de Kara sur les accusations contre Sonko