Accueil / ACTUALITES / Crise scolaire Zahra Iyane Thiam lance un appel à un sursaut patriotique

Crise scolaire Zahra Iyane Thiam lance un appel à un sursaut patriotique

Le collège Cardinal Hyacinthe Thiandoum a démarré, depuis hier, ses activités culturelles. Le thème choisi cette année est : « maintenons l’excellence par le travail et la discipline dans un environnement sain ». Choisie comme marraine desdites journées, Zahra Iyane Thiam, ministre conseiller, a abordé la crise scolaire en marge de la cérémonie d’ouverture.

 C’est dans une ambiance de fête que le collège Cardinal Hyacinthe Thiandom a démarré, hier, ses journées culturelles. Choisie comme marraine de ces journées, Zahra Iyane Thiam, ministre conseiller, a soutenu que c’est dans un contexte particulier que ces journées ont été organisées. « Ce que nous avons vécu, hier, au collège Hyacinthe Thiandoum, nous donne la ferme conviction qu’il faut encore lancer un appel aux enseignants. Parce que les jeunes, c’est l’avenir. L’avenir c’est demain, mais il se construit aujourd’hui. Nous avons vu des talents s’exprimer, nous avons également vu des messages lancés non seulement à la classe politique, aux décideurs, mais à chaque citoyen », a-t-elle dit. Avant d’ajouter : « c’est de pouvoir, dans la solidarité, avancer ensemble. Et aucun sacrifice n’est de trop, pas seulement pour l’éducation, pas pour la formation, mais pour son pays. Donc, je suis heureuse d’être là en tant que marraine. Je pense que des solutions seront trouvées pour le bénéfice de ces jeunes talents ». Toutefois, elle est d’avis que la revendication des enseignants est légitime. « Mais, la citoyenneté, le patriotisme sont au-dessus de la revendication, même si elle est légitime. Cela, c’est une responsabilité individuelle. Même si l’Etat, de par sa mission régalienne a le droit d’assurer l’éducation pour tous, je pense que le patriotisme est aujourd’hui est au-dessus de toute forme de revendication », a-t-elle soutenu.

Ainsi lance-t-elle un appel à un sursaut patriotique. « Vous voyez que les élèves des écoles privées ne sont pas concernés, mais ils sont préoccupés. Et ils ont raison d’être préoccupés parce que ce soit l’élève qui est dans le privé que ce soit l’élève qui est dans le public, ils demeurent des élèves. Ils demeurent nos enfants et nous n’avons pas le droit de faillir ». S’exprimant par la même occasion, Frère Luc Brunette, directeur du collège Hyacinthe Thiandoum, est revenue sur la pertinence des journées culturelles. « Chaque année, on consacre un temps d’activités culturelles et c’est important. Car, ça fait partie des valeurs qu’on veut transmettre aux élèves, qu’ils puissent ensemble se détendre et manifester leur talent. On a vu tantôt des élèves faire du théâtre, les petites filles du primaire les majorettes et là, l’exposition des terminales sur leur parrain de cette année, le professeur Cheikh Anta Diop. C’est pour donner l’occasion aux enfants de manifester leurs compétences, leurs talents dans des activités culturelles », a-t-il dit. Sur la crise scolaire, il a déclaré : « nous ne sommes pas concernés par la crise scolaire. Nous essayons de travailler le mieux possible pour que les élèves puissent réussir. Et, nous espérons qu’on trouvera une solution pour que l’année scolaire puisse bien se terminer ».

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Macky supprime les anciens passeports diplomatiques

Macky Sall met fin à la pagaille des passeports diplomatiques. Il a décidé de s’attaquer …

Grève des boulangers: L’Ascosen invite l’Etat à ne pas céder

Le mouvement de grève lancé dans le secteur de la boulangerie a été suivi à …