POLITIQUE

Critique sur le PSE : la Cojer crie haro sur Gackou

  • Date: 19 juin 2015

 En tournée de massification de l’Apr dans le Saloum, la Cojer ne s’est pas gêné pour apporter la réplique au leader du Grand Parti sur la situation du Sénégal et le Pse.

A bon chat bon rat. La Cojer non content des critiques de l’ancien numéro deux de l’Afp sur le Pse l’invite plutôt à descendre sur le terrain pour affronter la réalité des masses. Quid à venir jauger l’engouement avec laquelle les populations se sont appropriées le Pse, au-lieu de s’ériger en défenseur d’une cause qu’il (Gackou) ignore complètement, s’esclaffe la Cojer dans un communiqué parvenu à nos soins. Aussi la  Cojer convie-t-il le leader  du «Grand Parti» (GP) ou «Grande Promotion» à se rendre auprès des populations du monde rural pour les appuyer avec la richesse qu’on prête au lieu de se réunir à Dakar, avec quelques amis sélections dans la crème de la capitale, dans des hôtels 5 étoiles pour tenter, maladroitement, de décrier le Plan Sénégal Emergent (Pse). «Des critiques venant de quelqu’un qui n’a jamais donné un seul kilogramme de riz à sa localité Guédiawaye, pas même un kilo de pain»,  se désole le coordonnateur de la Cojer de Kaolack. Et Abdoulaye Khouma de s’interroger : «Comment  Gackou  peut-il espérer obtenir l’attention des populations pour torpiller le Pse, face à un peuple loin d’être dupe ?» A son avis, Gackou  cherche à berner les populations par des phrases et déclarations préfabriquées par des mercenaires recrutés pour la mauvaise cause : «saborder  l’effort de développement du Sénégal engagé par le Chef de l’Etat.» S’épanchant sur le cas du Maire de Dakar, Khouma estime que Khalifa Sall  peine à faire face aux engagements qu’il avait pris devant les Dakarois. Pour justifier son échec, dit-il, il s’acharne sur l’Acte 3 de la décentralisation. «Mais c’est peine perdu.»

Mouhamadou BA

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15