telechargement-11

CROISADE CONTRE LA FOLIE MEURTRIERE AU SENEGAL- Les Confréries et le Clergé mis à contribution

Le petit-fils de Cheikh Mouhamadou Bachir Mbacké Khadim Rassoul, Serigne Khassim Mbacké, s’est fendu d’un communiqué pour se prononcer sur l’actualité au Sénégal, dominée par l’engrenage de la violence et la foultitude des meurtres qui s’en suivent. Selon le petit-fils de Bamba : «Ce qui se passe au Sénégal est plus qu’horrible. C’est sans précédent ! On ignore, pour l’instant, les véritables causes de cette boucherie. Dieu seul crée l’homme et a, lui seul, le pouvoir d’abréger sa vie», a-t-il souligné. Le jeune guide religieux d’interpeller l’Etat : «Le gouvernement de la République du Sénégal consent de multiples efforts pour combattre le banditisme sous toutes ses formes. J’invite le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique à renforcer davantage la sécurité des personnes et de leurs biens, mais aussi tous les Khalifes généraux des différentes confréries et le Clergé à s’impliquer pour en finir avec le phénomène qui donne un visage hideux à  notre «Téranga». On doit combattre la prolifération des armes blanches qui enveniment ce fléau ».

Le fils de Serigne Cheikh Astou Fall Mbacké s’adressera ensuite à la jeunesse en ces termes : «Les Sénégalais, et notamment les jeunes, sont appelés à un retour aux valeurs qui ont toujours fait la fierté de notre pays, à savoir le «Joom», le «fula», le «fayda. On ne doit pas mettre en péril ce qu’on avait en partage. Aucun pays dans le monde ne peut aspirer à l’émergence dès lors que ses jeunes s’entredéchirent.»

M BA

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière

Rfi.fr- Le sculpteur Ousmane Sow, surnommé « l’Auguste Rodin du Sénégal », est mort ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *