téléchargement (1)

CROISADE CONTRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES L’école mise à contribution

 

Les ministères de l’environnement et de l’éducation nationale réfléchissement sur l’intégration des changements climatiques dans les programmes scolaires et programmes éducatifs au Sénégal.

L’Etat du Sénégal s’engage à introduire les changements climatiquesdans les programmes scolaires et programmes éducatifs au Sénégal. En effet selon le directeur de cabinet du ministère de l’environnement, l’éducation et la sensibilisation jouent un rôle essentiel dans l’accroissement des capacités des communautés en matière d’atténuation et d’adaptation au changement climatique. « L’éducation est le chemin le plus sûr vers un développement durable », a indiqué Souleymane Diallo. Pour qui les  solutions économiques et technologiques, les règlementations politiques ou les incitations fiscales ne suffisent pas. A son avis, il  nécessite une révision des programmes d’enseignement et des objectifs d’apprentissage. « Il s’agit d’enseigner et d’apprendre ce qu’il faut savoir au sujet des changements climatiques, de la réduction des risques de catastrophe et de la biodiversité », a-t-il fait remarquer. Mieux dit-il, l’éducation permet de comprendre les causes et les conséquences du changement climatique. « C’est un vecteur clé pour préparer les sociétés à faire face aux changements globaux. Elle joue un rôle essentiel dans la réalisation des objectifs de développement durable et de mettre en pratique un accord mondial sur le changement climatique », a-t-il ajouté. Non sans préciser que l’éducation joue un rôle primordial dans la promotion de la sensibilisation et le changement de comportement concernant l’atténuation et l’adaptation en matière de changement climatique. « Elle aide à accroitre l’atténuation du changement climatique et la capacité d’adaptation des collectivités en permettant aux individus de prendre des décisions informées ». Cependant, constate-il, l’éducation pour un développement durable requiert d’être plus présent dans les documents nationaux, en particulier la problématique du changement climatique. « Si nous voulons  renforcer la résilience des populations, il est indispensable de se concentrer sur le rôle que l’éducation elle-même doit jouer dans l’adaptation et l’atténuation au changement climatique». D’où dit-il, l’impératif  d’améliorer la compréhension générale du concept de changement climatique, ainsi que la sensibilisation sur ses conséquences au niveau régional et local, et des systèmes éducatifs plus résilients au risque climatique permettront une meilleure intégration du risque climatique dans les orientations nationales.

Mouhamadou BA

Voir aussi

telechargement-4

TOURISME- Une fréquentation en hausse dans le Sud

Dans le Sud du pays, les  chiffres du tourisme sont en hausse cette saison. Les …