Accueil / ACTUALITES / Croissance en Afrique : Le Président Macky Sall conforte la vision du MEDS

Croissance en Afrique : Le Président Macky Sall conforte la vision du MEDS

REWMI.COM- Le Président de la République a plaidé ce lundi, à Diamniadio, pour la construction de chemins de fer sur le continent. Il y a invité les bailleurs de fonds et les investisseurs pour développer le commerce intra-africain. Il s’exprimait à l’ouverture du troisième forum Investir en Afrique, organisé conjointement par le gouvernement du Sénégal, le ministère des Finances de la République populaire de Chine, la Banque de développement et le groupe de la Banque mondiale. Macky Sall est d’avis que « nous avons besoins de constructions d’infrastructures de communications, de ponts, aéroportuaires, de centrales électriques », parce que, dit-il, « l’Afrique est entrée dans une nouvelle dynamique de croissance, il nous faut la conforter en répondant à un certain nombre de défis pour faire davantage accéder à l’investissement privé ». Pour cela, il a plaidé pour un accompagnement du secteur privé africain.

Cet appel du Président sénégalais intervient au lendemain de la 17e session des assises économiques du Mouvement des Entreprises du Sénégal (MEDS) qui avait comme thème :  » Les infrastructures sont-elles un levier de développement pour le Sénégal ? « . Le Chef de l’Etat conforte ainsi la pertinence du thème développé par le MEDS jeudi dernier. Lors des travaux, Mbagnick Diop, président du Mouvement patronal indiquait que  » la faiblesse des infrastructures dans les pays africains constitue un des principaux freins à la croissance ». Il exhortait ainsi les pays les plus pauvres à consacrer au moins 9% de leur PIB aux dépenses de construction, d’entretien et d’amélioration de leurs infrastructures, ceci pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Citant une étude la banque mondiale, le président du MEDS révélait que le mauvais état des infrastructures fait perdre à l’Afrique chaque année 2% de sa croissance économique. Avec comme conséquence, disait-il, une réduction de près de 40% de sa productivité.

À voir aussi

Porcès Khalifa Sall : L’État reste

Le juge Demba Kandji, le président de la Cour d’appel de Dakar, qui juge Khalifa …

Mort de Pape Sarr : La police s’en lave les mains

Arrêté samedi et placé en garde à vue au commissariat de Thiaroye pour vol de …