téléchargement (4)

CULTURE- Les artistes invités à protéger leurs œuvres pour bénéficier des retombées 

 Babacar Sarr, président du Festival de folklore et de percussions (Fesfop) de Louga, a souligné, hier, la nécessité pour les acteurs culturels de protéger leurs créations afin de pouvoir vivre de leur art et contribuer au développement du Sénégal.

« Les acteurs culturels de la région de Louga et du Sénégal en général peuvent sauvegarder leurs œuvres et vivre de leur art. Il s’agit, pour eux, de contribuer au développement économique du pays par la valorisation de la culture », a-t-il notamment dit en conférence de presse. Le président du Fesfop s’exprimait à l’issue d’une session de formation consacrée aux droits d’auteur et aux droits à laquelle une vingtaine d’acteurs culturels de la région de Louga ont pris part. « Nous avons la satisfaction d’avoir organisé cette session de formation au profit d’une vingtaine d’acteurs culturels de Louga. L’objectif est qu’ils puissent vivre de leur art à travers la propriété, la sauvegarde de leurs œuvres et la création de valeur ajoutée », ajoute Babacar Sarr. Selon lui, cette session de formation fait suite et celle organisée durant l’année 2015 et portant notamment sur les expressions théâtrales, la régie, son et lumière, la gestion de carrière et d’événement culturels. « Une autre formation consacrée à la chorégraphie doit se tenir en décembre. Cela fait que pour l’année 2015, quelques 78 acteurs culturels de Louga auront bénéficié d’une formation. Cela contribuera véritablement à booster la culture à Louga », a-t-il fait valoir.

Et d’ajouter : « On présente souvent Louga comme la capitale culturelle du Sénégal, mais cette qualification doit partir de l’idée, de l’expression de la création et de sa sauvegarde. Nous sommes en train, par le Fesfop et grâce à Africalia Belgium, de mouler l’acteur culturel Lougatois dans cette direction qui mènera au développement »,  a encore dit Babacar Sarr. Poursuivant, il renchérit : « Il est nécessaire pour l’artiste de savoir préserver sa carrière. Une œuvre peut être reprise par un autre si elle n’est pas bien protégée. Quelqu’un peut l’utiliser et s’enrichir. Les acteurs culturels doivent le porter très haut. »

Sidy Thiam

Voir aussi

be4583d6c9c82a4b54fc62ff8b5e09e1

PSG : Anelka poste un message hallucinant sur Facebook pour soutenir Aurier

Nicolas Anelka ne poste pas souvent sur Facebook. Mais à chaque fois, ça fait des …

Open