Accueil / RELIGION / CURRICULUM VITAE (C.V.) DE SEYDI EL HADJ MALICK SY (RTA)

CURRICULUM VITAE (C.V.) DE SEYDI EL HADJ MALICK SY (RTA)

El Hadj Malick SY est né vers 1855, au village de Dawfal dans l’agglomération de Gaya, à l’Est de Dagana. Il est le fils de Ousmane (Demba Khourédia) SYet de Fatimatou Wade WELE. Cela ne saurait surprendre, car durant toute sa vie sur terre, il s’est posé en un serviteur infatigable de l’islam et de la Tarikha tidjanya qu’il contribua dans une très grande mesure à répandre partout au Sénégal et au-delà, via ses nombreux  »muqaddams » (grands disciples) qu’il forma et envoya dans plusieurs pays d’Afrique.

Le Saint homme avait un destin tout tracé qui le prédisposait à une telle activité. En effet, dès avant sa naissance, son père, qui ne le vit pas, avait fait cette recommandation à ses proches : « si l’enfant que ma femme porte encore en son sein naît garçon, donnez-lui le nom de Malik afin qu’il soit possesseur (Malik) de ma bibliothèque ».

Ainsi, dès sa tendre enfance, il se lança dans de longues et complètes études coraniques qui le menèrent dans plusieurs villages du Sénégal et en Mauritanie. À ce propos, il fréquenta les  »daaras » du Fouta, du Walo, du Cayor et du Sine, avant d’aller terminer ses humanités auprès des grands maîtres chargés de lui inculquer la mystique musulmane.

ETUDE DU SAINT CORAN

A l’âge de 8ans, il fut amené par son oncle paternel Amadou SY dans le Djolof, à Sine, prés de Sagata, le village de sa famille paternelle. Revenu à Gaya, Il ira suivre des cours auprés de Ngagne KA, maître d’école Wolof pendant plusieurs mois et à Tiaréne, dans le cercle de Matam, auprès de Mor Bassine SARR. Puis il alla chez le marabout Abdou BITEYE à Lougué ( dans le cercle de Saldé) et chez Mamadou Top à Podor pour y achever l’étude du Saint-Coran.

A l’âge de 8ans]b, il fut amené par son oncle paternel Amadou SY dans le Djolof, à Sine prés de Sagata, le village de sa famille paternelle.

Malick avait dix-huit (18) ans quand il reçut le WIRD TIDIANE et la capacitation ( IJAZA) de son oncle maternel Alfahim Mayoro WELE.

Le Coran achevé, il attaqua immédiatement la Théologie et l’Exégèse avec « les Aqaîd de Sénoussi » à Gaya puis à Ndombo Allarba chez le Maître Mor Sine KANE pour le « FIQH ».

Il entama le Droit à Bokhol chez Serigne Masse NDIAYE et alla le poursuivre à Keur Kodé Alassane auprès de Mamadou MBATHIE et chez Serigne Mor Kala SEYE à Taîba Seye ( Ajurrumiya et Muqaddima Al kukiyya).

C’est après son premier cycle d’études qu’il débarqua à saint-Louis où il s’inscrivit auprès du Maitre réputé Amadou Ndiaye MABEYE en littérature et en Grammaire ( Maqâmât de Hariri).

Ensuite il ira dans le Ndiambour à Ndiabali chez Mor Barama DIAKHATE où il étudiera le Tome I du « KHALIL » et « Ibn Ishaq ».

Puis à Thilla Daramane chez Masylla MANE pour le Tome II et « ALFIYYA.

Chez Magueye AWA à Ngadde Demba (AL AKHDARI).

Chez Mour Diop Nguirane à keur Kodé Alassane ( RIssâla).

Chez Thierno Yoro BAAL à Thilogne ( IHMIRAR).

Et chez Mouhamed Ali Al- Yaqûbi Al Alawi en Mauritanie.

Source Asfiyahi.org

À voir aussi

10ème journée “Sant Serigne Saliou Mbacke” La communauté Mouride se souvient du 5ème Khalife de Touba

Serigne Ousseynou Kane, disciple de feu Serigne Saliou Mbacké, a organisé hier la 10ème édition …

Hadj 2018- La menace plane sur le pèlerinage

La gestion du commissariat général du pèlerinage à La Mecque est pointée du doigt par …