Accueil / POLITIQUE / Dakar en Etat de siège

Dakar en Etat de siège

L’appel au rassemblement du  Cadre de concertation de l’opposition à  l’Assemblée nationale a été étouffé dans l’œuf. Le centre-ville a été totalement quadrillé par les forces de l’ordre. Ces dernières étaient partout en ville. La sécurité a été renforcée  aux alentours du Palais de la République, de la Place de l’Indépendance  et plus particulièrement à la Place Soweto. La Police a quadrillé les lieux dès les premières heures de la matinée. On avait l’impression que le centre-ville était en Etat de siège. Tout était quadrillé par des barrages, occasionnant ainsi des embouteillages monstres. Toutes les issues menant à l’Assemblée nationale ont été obstruées. L’itinéraire des véhicules modifié. Les bus, les voitures Tata et les taxis sont interdits de circulation à des dizaines de mètres de l’Hémicycle entouré par un cordon sécuritaire impressionnant. Des Pick-up, bourrés de policiers en tenue anti-émeute, sont stationnés ça et là. Les journalistes ne sont pas épargnés. Trouvés assis à l’entrée de la petite porte, ils sont évacués loin des lieux par les forces de l’ordre. Sous un regard impuissant, ils ont rangé trépieds, cameras et dictaphones pour se plier à la force publique.  «Circulez! Circulez!», disent-ils. «Nous avons reçu l’ordre d’évacuer le secteur. N’insistez pas, s’il vous plait», prient-ils les professionnels des médias et de la communication.

Share This:

À voir aussi

Bamba Fall fait son mea culpa

Le maire de la Medina Bamba Fall, a affirmé, en marge du lancement de  la …