Accueil / POLITIQUE / Dakar en Etat de siège

Dakar en Etat de siège

L’appel au rassemblement du  Cadre de concertation de l’opposition à  l’Assemblée nationale a été étouffé dans l’œuf. Le centre-ville a été totalement quadrillé par les forces de l’ordre. Ces dernières étaient partout en ville. La sécurité a été renforcée  aux alentours du Palais de la République, de la Place de l’Indépendance  et plus particulièrement à la Place Soweto. La Police a quadrillé les lieux dès les premières heures de la matinée. On avait l’impression que le centre-ville était en Etat de siège. Tout était quadrillé par des barrages, occasionnant ainsi des embouteillages monstres. Toutes les issues menant à l’Assemblée nationale ont été obstruées. L’itinéraire des véhicules modifié. Les bus, les voitures Tata et les taxis sont interdits de circulation à des dizaines de mètres de l’Hémicycle entouré par un cordon sécuritaire impressionnant. Des Pick-up, bourrés de policiers en tenue anti-émeute, sont stationnés ça et là. Les journalistes ne sont pas épargnés. Trouvés assis à l’entrée de la petite porte, ils sont évacués loin des lieux par les forces de l’ordre. Sous un regard impuissant, ils ont rangé trépieds, cameras et dictaphones pour se plier à la force publique.  «Circulez! Circulez!», disent-ils. «Nous avons reçu l’ordre d’évacuer le secteur. N’insistez pas, s’il vous plait», prient-ils les professionnels des médias et de la communication.

Share This:

À voir aussi

ALINARD NDIAYE, COORDONNATEUR NATIONAL DU MLK  «Karim sera bel et bien candidat en 2019»

Plusieurs observateurs politiques sont divisés sur la validité de la candidature de Karim Wade en …