Accueil / CULTURE / Danses pornographiques sur Internet Les gazelles mettent les points sur les «i» et accusent

Danses pornographiques sur Internet Les gazelles mettent les points sur les «i» et accusent

Depuis quelques jours l’histoire d’une vidéo défraie la chronique dans Dakar. Ce sont des images filmées pendant une soirée sénégalaise dans laquelle Ndèye Guèye et ses collègues auraient participé. De retour des USA, la principale concernée est sortie de son mutisme. Ceci grâce de l’exigence de ses parents selon Aïda Dada et Penda ses collègues du groupe les « Gazelles de Dakar ». Qui par contre ont tenu à mettre les points sur les «i» mêmes si elles n’apparaissent pas dans la vidéo.

Source: L’Observateur
Aida Dada et Penda nous ont juré la main sur le cœur que leur collègue et amie Ndèye Guèye n’est pas cette fille qui s’exhibe sur la vidéo diffusée sur le net. Toutes retournées par l’ampleur de la vidéo « gouddi town » elle nous peint une Ndèye Gueye sérieuse et à la limite maman poule envers elles, tant ses conseils et ses mises en gardent n’arrêtent pas de tomber sur elles. Mais ce qui les choque le plus ce sont les propos d’une artiste qu’elles n’ont pas voulu citer, bien que chacun peut deviner aisément à travers leurs explications. Les deux filles trouvées chez Penda aux Hlm Paris à Guédiawaye, sont très, alors là très remontées contre leur collègue danseuse qui a « tenu des propos déplacés dans un journal de la place ».

Aïda cherche ses mots très énervés « je voulais parler depuis longtemps parce que cette fille n’a pas à dire tout ce qu’elle a dit dans ce journal. Mais on m’a empêché de le faire ». C’est que « nak » Aïda et Penda ne savent pas par où commencer. Parce que, explique-t-elle, Ndèye Guèye est leur référence et que c’est une fille remarquable qui s’occupe de sa famille.

Après que les membres de la famille de Penda l’ont calmé, Aïda reprend «en fait le problème est simple nous sommes des filles sérieuses. Les gens veulent simplement nous décrédibiliser en mettant sur nos dos ces danses malsaines. Je peux vous jurer sur les tombes de mon père et de ma mère que Ndèye Guèye n’a pas fait ce dont on l’accuse. Parce qu’elle nous donne tout le temps des conseils sur notre habillement et notre comportement de tous les jours. Je peux témoigner d’une chose Ndèye Guèye était à cette soirée, c’est vrai qu’elle a dansé, mais je défie quiconque de diffuser cette vidéo partout et tout un chacun pourra témoigner. Parce que Ndèye Guèye n’a fait aucune danse pornographique. Pis elle était dans tous ses états quand cette fille avec qui on l’a confondue dansait».

Cette fille paraît-il s’appelle Ndèye Gaye et habite à Niary Tally. D’ailleurs, d’après Aïda Dada toujours, elle cherche à rencontrer Ndèye Guèye pour s’excuser sur le préjudice qu’elle lui a porté. En plus elle ajoute que si la maman de Ndèye Guèye était cardiaque, elle serait morte en ce moment. Tellement cette nouvelle est horrible. Mais elle va bien d’autant qu’elle-même affirme connaître suffisamment sa fille pour savoir qu’elle ne peut pas être auteur de danses obscènes devant ou derrière l’objectif d’une caméra».

N’en pouvant plus d’attendre son tour Penda coupe net sa collègue et lance «il faut appeler le chat par son nom. Cette fille qui ouvre sa bouche pour nous fustiger, celle qui à gagner le premier prix fait partie de son groupe pourquoi elle ne l’a pas dit. En plus si jamais on se met à parler sur tout ce qu’on sait d’elle ça va être grave, alors qu’elle la ferme avant que ça ne soit trop tard. Nous sommes des femmes, nous «les gazelles de Dakar» nous sommes conscientes toutes les trois (Ndèye Guèye, Aïda Dada et Penda) nous n’entrons pas dans ces bassesses. Ce qu’on voudrait dire c’est que Ndèye Guèye n’a rien fait de mal sur cette vidéo. Elle a dansé un «ceebù jën» comme tout le monde le fait dans toutes les séances de tam-tam de plus elle a même mis un collant sous son pagne alors qu’on arrête avec cette histoire».

Mais elles n’ont pas manqué de souligner que la riposte sera cruelle. Et d’après ce qu’on a vu, la fille qu’elles ont désignée devrait se chercher illico un garde du corps. Car les deux amies de Ndèye Guèye soutiennent être prêtes à en venir aux mains avec leur collègue danseuse si jamais elles la rencontrent. Il faut dire que cette histoire leur porte préjudice d’autant que beaucoup de contrats qu’on leur proposent ne peuvent pas être honoré. Non pas pour cette histoire, mais plutôt parce que les parents de Ndèye Guèye encore sous le choc refusent de la laisser continuer son métier. Il y a même son père qui aimerait la voir partir loin du Sénégal et exercer un autre métier que la danse. Affaire à suivre donc de très prés !!!


À voir aussi

Maroc-Sénégal Farssi immortalise les relations historiques entre les deux pays

Professeur titulaire à l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar,  Sidi Mohamed Farssi vient de publier un …

«Le réveil des lions» Laye ‘’Ananas’’ dédie une fresque aux Gaindés du Foot

La compagnie de danse, « Lions of Africa », dirigée par Abdoulaye Dieng dit Laye Ananas, a …