POLITIQUE

DEBAT CONTRADICTOIRE : Abdou Mbow terrasse Ousmane Sonkoa

  • Date: 17 octobre 2016

Le débat politique contradictoire est une donnée importante et parfois même décisive dans le champ politique. Il révèle le profil de l’homme ou de la femme politique, expose les capacités dialectiques de l’acteur, illustre sa personnalité et dévoile sa vision politique. Mais parfois, il peut faire tomber un masque. Avec des confrères du GFM, un débat houleux a opposé le député Abdou Mbow et le président du parti PASTEF, Ousmane Sonko. Mais dans ce face-à-face, le nouvel opposant a trébuché sous les coups de jambes du député de Benno Bokk Yakaar qui l’a vraiment terrassé sur le terrain de la courtoise contradiction.

 Les chargés de communication du parti PASTEF, s’il y en a, sont dans l’impérative obligation d’élaborer une nouvelle stratégie d’expression politique à Ousmane Sonko. Accueilli à l’applaudimètre dans l’arène politique, le nouvel opposant semble disposer d’ailes angéliques et s’exprime de plus en plus avec violence et bizarrement avec arrogance lorsqu’il est en débat, surtout avec une personne du pouvoir. L’adversité n’est pas la haine. Mais il en fait ainsi. Au micro de la consœur du GFM, il refuse à Abdou Mbow toute fraternité comme il en est ainsi dans la civilisation politique sénégalaise où les adversaires politiques se donnent la main et l’accolade à la fin d’un débat même houleux. Ousmane Sonko a manifesté ainsi une haine flagrante qui risque bien de discréditer son action politique. Interrogé, un analyste politique explique : «  il est nouveau dans le champ politique. Il est nouveau dans les débats politiques. Il prend tout avec véhémence et surtout avec une fougue démesurée qui peut bien se retourner contre lui. » Et cela semble bien se confirmer. En affrontant Abdou Mbow, non seulement celui-ci le lui a bien rendu, mais il a fait preuve d’une culture dans le domaine des contrats pétroliers dont personne ne lui connaissait.

L’erreur indigeste de Sonko est de faire sentir dans son propos une condescendance envers les acteurs politiques qui ne seraient que des cancres dans le domaine qu’il aborde. « Retenez-vous ! Ce pays dispose de beaux esprits lucides qui savent parfaitement séparer le bon grain de l’ivraie. Les acteurs politiques de ce pays ont étudié ici et sont en possession d’outils cognitifs qui forcent l’admiration. Respectez-les ! », lui professe Abdou Mbow. Et les réactions sur le réseau télématique et les commentaires de rue rendent bien compte de la désapprobation  de très nombreux citoyens de la manière dont Ousmane Sonko aborde certains sujets. D’ailleurs bien armé et disposant de solides informations qui le contredisent, Abdou Mbow s’est simplement défoulé sur Ousmane Sonko le nouvel opposant qui, déplumé devant des propos qui freinent ses ardeurs, finit par chercher à apostiller ses arguments en se fixant sur la personne de Frank Timis évoquant même de pseudo mains entachées d’héroïne. Les zigzags de l’homme ont même semblé indisposer l’animatrice du débat qui a constaté de nombreux hors sujet de sa part. Sur la balance des appréhensions, celui-ci ne pèserait point. Dans la tonalité des idées, la solidité des arguments et la courtoisie des propos, ce débat  qui fait le tour de la toile ne s’est point terminé pour lui en apothéose. Abdou Mbow l’a vraiment terrassé.

Pape Ndiaye

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15