Accueil / POLITIQUE / Débat public, polémique sur le cout du TER- L’APR Banlieue  recadre Sonko et Idy

Débat public, polémique sur le cout du TER- L’APR Banlieue  recadre Sonko et Idy

Après la sortie au vitriol du leader du Pastef contre le Macky, la jeunesse apériste de Pikine contre-attaque. En conférence de presse hier, elle est montée au créneau pour faire entendre raison à Sonko et Idy.

Le député Ousmane Sonko s’est déplacé hier en banlieue pour soutenir les impactés du TER. Il a accusé l’Etat d’avoir commis un «parjure» pour avoir menti sur le coût du projet.  Lors de cette rencontre, il a invité les jeunes de la banlieue à sortir dans la rue. Un appel à l’insurrection qui a mis en colère la  jeunesse apériste de Pikine  qui a tenu à apporter la réplique à Sonko. ‘’En demandant à la jeunesse de la banlieue de sortir  dans la rue pour bruler des pneus, Ousmane Sonko se trompe de jeunesse et d’époque. Le Député Sonko est dans la désinformation et l’intoxication pour influencer la perception du peuple. Ce qui se passe aujourd’hui c’est qu’il  veut voiler la réalité par un débat fait d’intoxication, d’amalgame, de désinformation, de diffusion de fausses nouvelles et de provocation pour que nous nous dévions d’ailleurs de notre trajectoire’’, fulmine-t-il le jeune apériste Malal. Embouchant la même trompette, le coordonnateur de l’Apr Mbao d’enfoncer le clou : ‘’Sonko s’illustre dans des propos aux allures de déclarations de rue avec des mots peu  aimable et discourtois.

Les sénégalais ne pardonnent pas l’impertinence. Idy l’a appris à ses dépens’’, a-t-il soutenu. Avant d’ajouter : Si Macky est arrivé au pouvoir, c’est parce que les sénégalais ont su qu’ils avaient un candidat qui ne versait dans les excès verbaux. Il a traité Wade comme son père avec respect et considération.’’ Quant à Idy qui réclame un débat public avec Macky, Abdou Karim Sall estime que le président de Rewmi veut attirer son attention sur lui. ‘’Pour débattre avec Macky il faut l’amener d’abord au second tour’’, précise-t-il. Toutefois, dit-il, si n respecte les règles de l’arithmétique, Idy ne peut pas avoir plus de 3,5% à la présidentielle. A l’en croire, le président de Rewmi est dans une critique sans fondements, car  il ne propose aucune alternative. ‘’On ne peut avoir obtenir le pouvoir sur la base des critiques’’, raille-t-il. Et de renchérir: ‘’Le Président Macky Sall et son équipe ne sont pas dans la même trajectoire qu’eux, donc nous, nous ne pouvons pas avoir les mêmes résultats’’. ‘’C’est des politiciens errants. Pikine est imprenable. Nous allons occuper le terrain jusqu’à en 2019. Nous laisserons plus ces marchands d’illusions raconter des contrevérités sur les projets de Macky’’, prévient-il.

Sada Mbodj

À voir aussi

Pape Samba Mboup: « Mon problème, c’est Karim »

Pape Samb Mboup s’explique sur les raisons de son soutien à Macky Sall en perspective …

Sonko à Rebeuss

Ousmane Sonko a rendu visite, ce lundi, à Khalifa Sall, emprisonné dans le cadre de …