SOCIETE

Décès de pacotille- Sa famille reste plongée dans la tristesse

  • Date: 6 juillet 2015

La maison du défunt était remplie de monde, dés l’annonce de la douloureuse nouvelle qui a plongé toute la banlieue dans la tristesse. L’artiste rappeur,  Pacotille, n’est plus. Il est décédé, ce samedi 4 juillet 2015, suite à une courte maladie, à la clinique où il était en soins, après une un malaise.

Le défunt s’est toujours voulu sensibilisateur à l’endroit des populations qu’il appelait au changement de comportement dans la gestion des affaires publiques et des relations humaines. Pacotille a fait sa parution sur la scène musicale vers 1996. Après une première cassette à succès, il conquit l’intérieur du Sénégal et l’étranger. Devenu populaire avec un nouveau look : des chaussures en plastique qu’il portait sur scène et un ballon de foot qu’il jonglait avec dextérité, l’artiste né en 1973, est décès ce samedi, suite à une courte maladie, laissant derrière lui une famille éplorée. Selon les témoins, le rappeur qui s’est senti fiévreux vers 8 heures du matin, a été conduit à l’hôpital où il succomba. Une triste nouvelle qui a abasourdi  toute la banlieue.  Le rappeur récitait le Coran tout au long du chemin de l’hôpital. Ses pairs artistes et des autorités publiques étaient chez lui, pour partager la douleur avec sa famille. «La nouvelle a été accueillie avec tristesse. C’est tout le Sénégal qui a perdu. C’était un soutien de famille. Il entretenait de bonnes relations avec ses proches. Que Dieu l’accueille dans son paradis. Pacotille respectait sa religion. Il aimait à réciter le Coran, ce qu’il fit même à l’article de la mort. Son décès a surpris tout le monde», dira un de ses proches. Son manager, M. Ndiaye, dit avoir appris la nouvelle, vers 10 heures, alors qu’il était en route pour lui rendre visite. «Paco n’était pas malade, mais souffrait d’un début de cholestérol. Et ce qui lui est arrivé peut arriver à toute personne», déclarera-t-il, étreint par l’émotion. Babacar Gaye, venu présenter ses condoléances, au nom du Pds, dira : «Pacotille a été un homme débout. Au delà de la musique, il était un grand intellectuel qui s’était engagé à servir son peuple. Le Sénégal lui doit un hommage, pour ses chansons, ses paroles, son courage et sa détermination. Il a été fidèle à ses principes, à ses convictions et il a beaucoup lutté pour la vérité. Il est parti sans avoir terminé son combat. C’est pourquoi son œuvre sur terre devrait être un exemple pour la jeunesse sans emploi, meurtrie et désœuvrée.» Quant à Gérard Gomis, artiste et membre du groupe de rap Syndicat 21, il était inconsolable. «Pape, comme l’appelaient ses amis, est passé par beaucoup de groupes de rap. Cheikh Sidaty Fall a toujours été une personne reconnaissante à l’endroit de ses amis d’enfance et autres. Il abordait, à travers ses chansons, des thèmes et des sujets d’actualités. Il était véridique et aimait faire rire le public pendant les matches de Football», témoignera-t-il. Cheikh Sidaty Fall, connu sous le sobriquet de Pacotille, a été inhumé le jour de son décès aux cimetières de Thiaroye, en présence de ses parents, amis, proches et de nombreuses autorités.
Sada MBODJ

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15