Accueil / ACTUALITES / Décès du journaliste de la RTS, Mamadou Lamine Doumbouya

Décès du journaliste de la RTS, Mamadou Lamine Doumbouya

Le chef des stations régionales de la Radiotélévision sénégalaise (RTS) Mamadou Lamine Doumbouya est décédé mercredi à Tambacounda, sa ville natale, des suites d’une courte maladie, a appris sur place le correspondant de l’APS. Agé d’une cinquantaine d’années, Mamadou Lamine Doumbouya, laisse derrière lui deux femmes et sept enfants. Reporter sportif, il s’est révélé au grand public à travers son émission  »Sur les chemins du stade ». Ensuite,  »Le village des jeunes » fut pour lui une tribune pour parler et faire parler de la jeunesse.

Source : Aps
Chef de station à Fatick, il est appelé à Dakar pour occuper le poste de chef d’unité au sein de la maison mère de la RTS, avant de retourner dans sa ville natale pour diriger la Chaîne VI de la RTS. Il sera enfin promu chef du département des stations régionales en 2006.

Footballeur, Mamadou Lamine Doumbouya, qui a également parcouru le Sénégal comme arbitre, était connu des auditeurs pour sa belle voix qui séduisait comme nulle autre pareille.

Dans la sous-région, il était un des principaux animateurs de la Semaine de l’amitié et de la fraternité (SAFRA). Cette manifestation, qui se tient tour de rôle en Gambie, en République de Guinée, en Guinée-Bissau, au Mali, en Mauritanie et au Sénégal, a servi de catalyseur à l’éclosion de son talent.

Présenté comme un homme jovial et d’un commerce facile, Mamadou Lamine Doumbouya est également décrit par ses proches comme un homme pieux. L’annonce de son décès a plongé dans l’émoi la ville de Tambacounda où il sera inhumé vendredi aprés-midi.


À voir aussi

Arrestation de Kocc Barma : Il n’en est rien !

La présidente  de la commission de protection des données personnelles (CDP), Awa Ndiaye a annoncé, …

Retour sur l’incendie mortel de Guinguinéo : Le père raconte l’horreur

Adama et Hawa, des jumelles, leur sœur Ndèye et leur petit-frère, Serigne Bara, ont péri …