Accueil / SOCIETE / Décés du musicien Moussa Ngom- SENEGAL et GAMBIE rendent hommage

Décés du musicien Moussa Ngom- SENEGAL et GAMBIE rendent hommage

Le musicien sénégalo-gambien Moussa Ngom est décédé dimanche à l’hôpital Le Dantec de Dakar, à l’âge de 62 ans des suites d’un malaise. Des représentants de différents segments de la vie nationale, dont des acteurs politiques et culturels, ont salué, hier à Dakar, les qualités humaines du musicien  et dont la vie était entièrement dédiée au combat pour la Sénégambie.

Le musicien aux rastas, remarquable par sa voix et ses compositions tirées de l’héritage mandingue et wolof et marquées par la philosophie mouride, s’est notamment imposé sur la scène gambienne au sein du Guelewar Jazz Band de Banjul et sénégalaise avec le Super Jamono de Dakar. Cependant,  l’artiste chanteur Moussa Ngom a toujours été le trait d’union entre le Sénégal et la Gambie contribuant ainsi au raffermissement des liens entre deux peuples de même culture et deux pays frères, a souligné  le ministre de la Culture et de la Communication Mbagnick Ndiaye.

De ce fait, des hommes politiques, diplomates, musiciens, hommes religieux, sportifs et anonymes ont rendu un dernier hommage à Moussa Ngom, hier  lors de la cérémonie de levée du corps du défunt musicien.

« C’est un homme avec qui j’ai partagé beaucoup de choses. Un homme très simple. Il n’était pas mondain. Moussa Ngom était un panafricaniste », a témoigné de lui le leader vocal du Super Diamono.

Le chanteur Moussa Ngom s’en est allé pour toujours. Sa voix aux accents traduisant l’intégration entre le Sénégal et la Gambie s’est tue à jamais. L’artiste laisse derrière lui un répertoire riche et varié qui a su bercer le cœur de plusieurs générations de mélomanes. « Le style, c’est l’homme », disait l’autre. Moussa avait ce style si singulier qui, en le rendant humain, le différenciait aussi du commun des mortels.

Pendant des décennies, ses deux chaussures et chaussettes, différentes tant du point de vue de la couleur que de la forme, ont incarné l’appartenance de l’homme à ces deux pays qui l’ont accueilli et intégré. Moussa Ngom était à tout de point de vue l’incarnation de la Sénégambie. La synthèse de la culture de ces deux peuples frères. Ainsi, l’artiste est tombé mais son attachement au panafricanisme comme son refrain « Artiste dou danou » ne vont jamais disparaître dans la mémoire culturelle de la Sénégambie. Il demeurera ce pont tant souhaité par les deux peuples unis dans un même ensemble et qui tarde à se concrétiser comme la souhaitée    l’ambassadrice de la Gambie au Sénégal, Alima Ceesay et le musicien Youssou Ndour, ont tour à tout invité les populations sénégambiennes à réaliser le vœu de Moussa Ngom pour l’unification des deux pays.

 Fatou MBOW (Stagiaire)

À voir aussi

ZIGUINCHOR : Envahie par les eaux de pluie, la gare routière évacuée et délocalisée illico presto

La gare routière de Ziguinchor a été vite évacuée et délocalisée ce dimanche par les …

Avancée de la mer : Près de 200 familles sinistrées à Saint-Louis

L’avancée de la mer à Saint-Louis est devenue une préoccupation majeure pour les habitants de …