Accueil / ECONOMIE / Déchets : La plastique crée des emplois rémunérateurs

Déchets : La plastique crée des emplois rémunérateurs

Les déchets plastiques qui sont produits dans les maisons vont bientôt devenir une source de revenus pour les jeunes sans emplois. Il suffit tout simplement à celui ou celle qui fera l’effort de collecter ces déchets en quantité suffisante et qui fera l’effort de se déplacer jusqu’aux ’Eco (diminutif d’écologie : Ndlr) centres’, un endroit où ils seront stockés et recyclés pour gagner de l’argent. L’information émane de la directrice générale de l’Agence pour la propreté du Sénégal (Aprosen).

Source : Walf Fadjri
Dans un entretien qu’elle nous a accordé, avant-hier, dans le cadre de la tenue d’un Comité régional de développement (Crd) spécial sur la gestion de la salubrité du cadre de vie qui sera présidé aujourd’hui, à Saint-Louis, par le ministre du Cadre de vie et de l’Hygiène publique, Mme Aminata Fall Niabaly a précisé qu’il s’agira des lieux clôturés et sécurisés où les déchets récupérés seront réutilisés par des opérateurs économiques. Lesquels, dit-elle, seront dénichés par le ministère sur le marché. Et pour les sites devant abriter ces ‘Eco centres’, le ministère compte travailler en étroite collaboration avec les collectivités locales qui ont la compétence de déterminer les endroits les plus adéquats à cet effet.

La stratégie qui sera empruntée pour le succès d’une telle opération sera celle de la proximité. ‘Nous comptons travailler jusqu’à l’échelle du quartier, être le plus proche possible des populations parce que la gestion des déchets est une affaire de proximité. C’est pourquoi la stratégie qui nous voulons développer, c’est la mise en place de cellules ‘Eco quartier’ et ‘Eco village’’, a-t-elle révélé.

Cette campagne sera d’ailleurs lancée à Saint-Louis où il y a déjà des Conseils de quartier, à l’occasion du Crd spécial.

Mais le succès de cette opération est aussi tributaire de la disponibilité de l’argent pour encourager les jeunes collecteurs de déchets plastiques. Sur cette question, un fonds de gestion des déchets solides est en voie d’être constitué pour accompagner leur valorisation, ainsi que nous l’explique Mme Niabaly. ‘Un fonds dénommé ‘Eco taxe’ sera mis en place selon le principe producteur-récupérateur et pollueur payeur. Cela veut dire que le producteur de déchets plastiques et les importateurs de sachets plastiques devront être soumis à un payement de taxe, si minime soit-il, pour constituer ce fonds.

Lequel pourra être utilisé pour racheter les déchets plastiques qui seront récupérés par les jeunes’, a-t-elle révélé.


À voir aussi

Rufisque offshore : Total cède 30% à Petronas

La Malaisie met les pieds dans le pétrole sénégalais. Selon Les Echos, Total a cédé …

Mboumba: Le Puma injecte 30 millions pour réhabiliter la canalisation

30 millions de nos francs, c’est le montant que le Puma a injecté pour la …