téléchargement (4)

DÉCHÊTS MÉNAGERS- Dakar produit 2.000 tonnes par jour

 

Chaque jour, à Dakar, près de 2.000 de tonnes de déchets ménagers sont collectées.

 Dakar croule sous les déchets. Une véritable marée qui va finir par nous noyer. Près de 2.000 tonnes de déchets ménagers sont quotidiennement collectées dans la région de Dakar et 600 dépôts d’ordures y sont identifiés. C’est qu’a révélé le  coordonnateur de l’Unité de coordination des déchets (UCG),  Ibrahima Diagne, en marge  de la réunion du Comité d’orientation et de surveillance (COS). Ce n’est pas tout. Près de 60.000 tonnes de déchets ont été acheminées vers la décharge de Mbeubeuss. Et la gestion des déchets coûte de plus en plus cher : les déchets ménagers se traduisent, rien que pour la capitale, par une dépense de 08 milliards de nos francs sur les 12 milliards au niveau national. Pour un meilleur contrôle de déchets, l’Unité de coordination des déchets (UCG) s’est dotée d’un organe de pilotage, le Comité d’orientation et de surveillance (COS). « Il y aura, dans le futur, en termes d’innovation, la mise en place d’une plateforme qui va permettre d’avoir un meilleur contrôle sur le dispositif après une planification du circuit parce que, pour collecter, il faut d’abord planifier, définir les itinéraires, les heures de passage, les points de collecte et le personnel nécessaire », a expliqué M. Diagne. Le coordonnateur de l’UCG qui s’entretenait avec la presse en marge de la première réunion du Comité d’orientation et de surveillance (COS) a toutefois indiqué qu’une fois cela est fait, il faut se doter d’un outil de contrôle de surveillance.« Nous nous acheminons vers cela et les conclusions ont été déjà bouclées sur le terrain. C’est un système à temps réel accessible sur le web et permettant de suivre tout l’historique du déplacement des camions depuis leur garage, jusqu’ au lieu de déchargement, pour vérifier si le travail est fait en temps réel », a-t-il dit. Cela permettra, a-t-il relevé, de voir si d’autres produits autres que les déchets ménagers ont été collectés mais également de s’assurer exactement que le camion a fait ce qui lui a été confié. « Il s’agira aussi de générer des indicateurs en termes de linéaires parcourus, de temps de collecte, de quantité de déchets collectés, de consommation de carburant ainsi, de remonter toutes les anomalies du système », a soutenu M. Diagne. « Des agents de l’UCG, des personnels de terrain ont été choisis et renforcés pour mettre en place cette innovation », a précisé Ibrahima Diagne. Le Secrétaire exécutif du Syndicat des travailleurs du nettoiement, Madani Sy, a salué la démarche des autorités, en les impliquant dans le processus de concertation. Selon le syndicaliste, cela montre que de nouvelles dispositions ont été prises pour mettre les travailleurs dans des conditions de performance.

Bouchra Kébé (Stagiaire)

Voir aussi

images

POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA LOCALITE « And Défar Parcelles » s’engage

Journées de consultations gratuites, sensibilisation des populations, sont, entre autres, les activités qui ont été …