8386800-13153297

Déclaration de Cellou Dalein Diallo en direction de la Communauté internationale

« Depuis des mois et de concert avec les six autres candidats, j’ai prévenu la Communauté internationale de la mascarade électorale qui se préparait.

 Le 20 aout dernier, la CEDEAO, l’OIF, l’Union Européenne et l’ONU étaient témoins de l’Accord trouvé avec les autorités après de multiples concessions de l’opposition républicaine. Cet Accord du 20 aout n’a jamais été appliqué par le gouvernement et la CENI. La Communauté internationale, qui en était la caution, n’a jamais cru devoir les appeler à respecter leurs engagements.

Nous voilà dans la situation que nous redoutions le plus : un processus qui ne peut légitimement porter le nom d’élection tant la fraude a été massive.

Nous nous attendions à l’intimidation, nous nous attendions aux tentatives de bourrage d’urnes, nous nous attendions au vote des mineurs avec ou sans l’usage de procurations. Mais nous n’imaginions pas que le pouvoir organiserait cette mascarade au grand jour de manière si flagrante: les agents des forces de sécurité qui chassent les électeurs et les délégués de l’opposition des bureaux de vote pour procéder eux-mêmes au dépouillement ; l’arrestation et la détention de nos délégués aux BDV ou aux CACV ; les mineurs qui votent au vu et au su de tout le monde ; les préfets et les ministres de la République qui procèdent à la falsification des procès verbaux ; l’utilisation massive de bulletins de vote pré cochés en faveur du candidat du RPG ; l’intimidation et la corruption des électeurs par des liquidités et des sacs de riz spécialement importés à cet effet même devant les bureaux de vote ; le refus délibéré de faire voter des circonscriptions entières de l’étranger ; les décisions illégales d’une CENI parfaitement au courant de ce qui allait se dérouler, …

Tout ceci s’est déroulé sous nos yeux et en l’absence de toute réaction de la Communauté internationale et des observateurs électoraux. Certains d’entre eux se sont d’ailleurs empressés de délivrer un satisfecit bien avant la fin des opérations de vote, ignorant que le niveau de participation et la discipline des électeurs lors du vote ne suffisent pas pour juger de la crédibilité d’un scrutin.

Pour beaucoup, c’est comme cela que ça se passe en Afrique de toutes les manières, flottant entre cynisme et fatalisme. D’autres ont dans le secret de leurs cabinets décidé de soutenir un système qui nie à un peuple le droit à un suffrage transparent et apaisé pour maintenir un dispositif opaque et conciliant avec leurs intérêts. Les mêmes sont les premiers à se faire passer pour les champions de la démocratie, des droits de l’Homme et de l’Etat de droit.

J’exhorte la Communauté internationale à ne pas cautionner la violation de ces nobles valeurs pour l’instauration desquelles le peuple guinéen a consenti tellement de sacrifices.

En tout état de cause, le peuple guinéen continuera son combat pour la défense de son droit de choisir librement ses dirigeants et pour l’instauration en Guinée d’une véritable démocratie.

Vive la Guinée ! Vivent les Guinéens ! »

Voir aussi

telechargement-2

FINANCEMENTS DES FEMMES DE L’ÉMERGENCE L’Assemblée nationale adoube Moustapha Diop

  La démarche charrie beaucoup de commentaires de la part de ceux qui y voient …