Accueil / POLITIQUE / Déclaration de politique générale Dionne prononce son grand oral le 5 décembre

Déclaration de politique générale Dionne prononce son grand oral le 5 décembre

Reconduit au lendemain des législatives du 30 juillet 2017, à la tête du gouvernement, Mouhammad Boun Abdallah Dionne fera face dans une dizaine de jours aux députés de la 13e législature pour décliner la feuille de route de son équipe.

Le gouvernement aura t-il la confiance de l’Assemblée nationale ? Si pour certains la réponse coule de source, il n’en demeure pas moins que c’est le mardi 5 décembre prochain, que les députés de la 13e législature par un vote d’adhésion vont donner la réponse formelle au chef du gouvernement. Prés de trois mois après sa reconduction comme Premier ministre, Mouhammad Boun Abdallah Dionne qui s’est déjà livré à cet exercice politique inscrit dans le rituel de la République, s’y prépare activement.

Cela pourrait expliquer sa discrétion notée ces derniers temps. Pour une bonne partie des nouveaux députés, cette déclaration de politique générale du Premier ministre sera une première. En effet, l’Assemblée nationale n’a été installée qu’au mois de septembre dernier. Comme pour sa première déclaration de politique générale, les grandes thématiques seront les mêmes, hormis le social qui va occuper une bonne partie du discours du Premier ministre qui va réitérer les  orientations déjà fixées dans ce domaine par le chef de l’Etat Macky Sall- qui détermine la politique de la nation. Or, récemment le chef de l’Etat a clairement indiqué que l’année 2018 sera une année tournée vers les «dépenses sociales», notamment le soutien aux couches vulnérables avec les bourses familiales, la carte d’égalité des chances et l’accélération de la création d’emplois pour les jeunes et les femmes, en mettant des lignes de crédit conséquentes à leur endroit.

Le fameux Plan Sénégal émergent( Pse) qui est le nouveau référentiel des politiques publiques depuis 2014 sera également décliné en long et en large, avec sûrement un bilan d’étape de sa mise en œuvre avec des réalisations chiffrées. Les attentes seront nombreuses à l’endroit du Premier ministre qui doit rassurer toutes les forces vives de la nation. A titre d’exemple, à quelques jours de l’ouverture de la campagne de commercialisation arachidière le 1er décembre prochain, les acteurs de la filière se posent des questions sur le financement des opérations de collecte de graines au prix de 210 francs le kilogramme. Lorsqu’on sait que la production attendue est plus d’un million de tonnes, il faudra beaucoup d’argent pour une campagne de commercialisation correcte. Les jeunes qui vivent un chômage chronique et dont certains ont choisi l’exil périlleux à travers les mers, les océans et le désert d’Afrique du Nord, faute de perspectives, seront à l’écoute du Premier ministre Mohammad Boun Abdallah Dionne.

La déclaration de politique générale du Premier ministre intervient dans un contexte d’année préélectorale et de rupture du dialogue entre le pouvoir et l’opposition, depuis les élections législatives. Le contexte reste également marqué par l’emprisonnement du député-mère de Dakar, Khalifa Sall dont la procédure de la levée de l’immunité parlementaire est déclenchée. Ces questions devraient sans doute ponctuer la Dpg.

L’As

À voir aussi

Bamba Fall, Maire de la Médina : « Khalifa Sall ne sera jamais sacrifié »

Bamba Fall, maire de la Médina, un des plus fidèles défenseur de Khalifa Sall s’est …

Soutien du Conseil de Paris à Khalifa L’Apr dénonce une ingérence

Agacement au sein de l’etablishment APR après la sortie du Conseil de Paris, apportant son …