Accueil / ACTUALITES / Déclassement des forêts de Thies et Pout : Le Rta-S dénonce une discrimination vis-à-vis des autres confréries

Déclassement des forêts de Thies et Pout : Le Rta-S dénonce une discrimination vis-à-vis des autres confréries

Les conséquences du déclassement des forêts classées de Thiès et Pout ne peuvent qu’être catastrophiques. Non seulement au niveau écologique, mais également de la paix sociale. C’est le Rta-S qui tire ainsi la sonnette d’alarme, en dénonçant la discrimination faite à l’égard des confréries autres que celles mouride et tidiane.

Source : Walfadjri
Après l’indignation des environnementalistes provoquée par le décret portant déclassement des forêts de Thiès et affectation pour son utilisation au khalife général des mourides pour 9 000 hectares et au khalife général des tidianes à hauteur de 1 000 ha, c’est au tour des formations politiques de monter au créneau. Et le Rta-s d’El Hadji Momar Samb a été le premier parti à mettre les pieds dans le plat. A travers un communiqué de son secrétariat politique élargi parvenu à notre rédaction, les camarades de Momar Samb estiment que ‘cet acte crée une discrimination vis-à-vis des autres confréries et provoque à n’en pas douter des conditions d’inimitié entre les obédiences religieuses d’une part et entre les confréries d’autre part’. En effet, s’interroge le Rta-S, ‘que diraient les layènes, les khadres, les chrétiens et les autres tenants d‘autres croyances religieuses ?’

Le secrétariat politique élargi du Rta-S estime que Wade doit cesser de jouer avec les croyances religieuses et l’appartenance confrérique. ‘C’est dangereux pour la paix et la stabilité du pays’, analysent les camarades de Momar Samb, se rappelant les terres de Dolly arrachées par Wade aux Peulhs. Acte qui avait suscité une vive révolte de la part des éleveurs de la zone, au point d’amener le khalife général des mourides à décliner l’offre. Cette opération de charme vise, selon le Rta-S, deux objectifs : ‘une manière de remercier les chefs religieux, suite à la présidentielle de février 2007 et une tentative de capter leur électorat en vue des prochaines législatives’.

Dénonçant énergiquement cet acte de Wade, le secrétariat politique du Rta-S considère qu’‘il est inadmissible que le président use comme cela, à coup de décrets, du patrimoine foncier national comme bon lui semble, sans aucun égard pour l’équilibre écologique, ni pour l’avenir des générations à venir, ni non plus pour les petits paysans pauvres et les masses sans abri et sans emploi qui ont certainement besoin de plus de considération et d’assistance’. Aussi les camarades de Momar Samb appellent-ils toutes les forces démocratiques et tous les citoyens épris de paix et de justice sociale à élever la voix pour dire non à un tel acte. D’autant que ce déclassement de forêts constitue ‘un acte aux conséquences écologiques désastreuses. Au moment où l’on parle de réchauffement de la planète, d’avancée du désert, déclasser ainsi des dizaines de milliers d’hectares de forêts relève d’un manque de responsabilité à dénoncer’.


À voir aussi

Forum ministériel sur l’habitat : Macky dessine son type d’habitat

Construire des villes africaines modernes, respectueuses de nos traditions de solidarité, abritant des populations qui …

IMF sur la grève du Syjust: «Les ponctions sur les salaires, c’est la loi»

Venu présider, hier, l’ouverture de l’atelier de restitution sur la collecte des statistiques pour l’année …