Accueil / Uncategorized / Déçue par le cyclisme, Sabelle Diatta tourne définitivement la page

Déçue par le cyclisme, Sabelle Diatta tourne définitivement la page

L’ancienne championne de cyclisme du Sénégal, Sabelle Diatta, a indiqué lundi à l’APS, qu’elle n’envisage pas de reprendre ses activités sportives, expliquant qu’elle a désormais choisi de consacrer ses efforts à aider son terroir.
Interrogée en marge d’une cérémonie de remise de don aux populations de Sindone (Ziguinchor), la cycliste, qui vit depuis quelques années en Belgique, a écarté toute idée de son retour sur le vélo.

‘’Non, non, jamais. C’est fini. Je pense que j’ai fait ce que je devais faire », a martelé l’ancienne cycliste sacrée championne du Sénégal en 1992 et qui avait conservé ce titre jusqu’en 2000.

Elle pense désormais à aider les gens par des actions comme celle de la remise d’un don d’équipements qu’elle a organisée, en compagnie de personnes de bonnes volontés vivant en Belgique.

Evoquant sa carrière de cycliste, elle a déclaré que ce sport lui a ‘’ouvert les portes », tout en faisant remarquer qu’elle n’a ‘’jamais su vivre de cela ».

‘’Je n’a jamais été aidée dans le cyclisme. Si j’ai réussi dans ce milieu, c’est parce que j’étais têtue », a-t-elle déploré.

Soulignant que le cyclisme ‘’n’est pas payant », elle a rappelé qu’elle était ‘’coincée de tous les côtés », durant sa carrière de cycliste.

‘’Déjà, quand j’ai gagné une première fois dans une course, on n’a même pas voulu me donner mon titre, j’ai reçu une coupe de deuxième place. Je n’ai jamais été soutenue. Au niveau national, ils connaissent ce problème. Donc, je n’ai jamais été soutenue, ça je le dirai toujours », a-t-elle insisté.

L’ancienne championne du Sénégal, qui s’est dit déçue par ce qu’elle a vécu dans le cyclisme, a encore insisté le manque de soutien, dont elle avait bénéficié, soulignant qu’elle doit sa réussite au cyclisme à son entêtement et à sa passion pour ce sport.

Rappelant qu’elle nourrissait l’ambition de ‘’promouvoir le cyclisme féminin », elle a ajouté qu’elle ‘’n’a jamais eu de coup de pouce », dans ce sens.

‘’Et pourtant, je croyais à ce sport que j’aimais tant. Mais bon, c’est comme ça », a-t-elle lancé.

Face à cette situation, elle a affirmé qu’elle préfère s’engager dans le développement.


À voir aussi

Touba: Les éleveurs républicains hôtes du Khalife général des Mourides…

Dans le cadre de leurs tournées de sensibilisation et d’information sur les réalisations du régime …

Macky tacle les syndicalistes «On ne peut pas dire ‘’diokhma-diokhma’’ « 

«On ne peut pas dire ‘’diokhma-diokhma’’ et en retour il n’y a pas de compensation…». …