ECONOMIE

Déforestation : l’Afrique a perdu 2,8 millions d’hectares (RAPPORT 2015)

  • Date: 8 septembre 2015

L’Afrique est le continent qui a enregistré la perte annuelle nette la plus élevée en matière de déforestation au cours de la période 2010-2015 avec 2,8 millions suivi de très près par l’Amérique du Sud avec 2 millions d’hectares selon un rapport de la FAO.

Le rapport de la FAO intitulé ‘’Evaluation des ressources forestières mondiales 2015’’ a été présenté au XIVe Congrès forestier mondial, qui se tient actuellement à Durban, en Afrique du Sud (7-11 septembre 2015), selon le communiqué reçu à l’APS

Cette publication note note que la perte ’’a +sensiblement diminué+ par rapport à la période précédente de cinq ans’’.

La déforestation et la dégradation des forêts augmentent la concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, mais la forêt et la croissance des arbres absorbent le dioxyde de carbone qui est le principal gaz à effet de serre, rappelle le communiqué.

’’A ce propos, la FAO rappelle qu’une gestion plus durable des forêts se traduira par une réduction des émissions de carbone des forêts et aura un rôle vital à jouer dans la lutte contre les effets négatifs du changement climatique’’.

La même source signale qu’au plan mondial, la zone de forêts naturelles est en baisse mais la superficie plantée de forêts est en augmentation. Bien que la quplupart des forêts soient toujours du domaine public, ’’l’appropriation par des particuliers et des communautés a progressé’’.

Dans tous les cas, la FAO souligne ’’l’importance des pratiques de gestion durable des forêts’’.

Les forêts plantées servent souvent pour la production de bois et là où elles sont bien gérées, peuvent également fournir divers biens et services forestiers contribuant ainsi à réduire la pression sur les forêts naturelles.

’’La FAO avertit que, malgré les efforts de conservation, la menace de la perte de la biodiversité persiste et elle est susceptible de s’aggraver avec la déforestation, la dégradation des forêts la pollution et le changement climatique, qui sont autant de facteurs ayant des impacts négatifs’’.

Actuellement, la superficie forestière consacrée principalement à la conservation de la biodiversité représente 13% des forêts du monde, les superficies les plus grandes se trouvant au Brésil et aux Etats-Unis.

Au cours de la dernière période de cinq ans, l’Afrique a connu l’augmentation annuelle la plus élevée de la zone de forêts destinées à la conservation alors que l’Europe du Nord, l’Amérique centrale et l’Amérique du Nord ont enregistré les plus bas taux par rapport aux périodes précédentes.

En Asie, l’augmentation signalée pour la période 2010-2015 a été inférieure à celle de 2000-2010, mais plus élevée que l’augmentation enregistrée durant les années 1990.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15