images (6)

DÉJÀ AU PORTILLON DE LA COUR DES GRANDS- Gouye Gui, la clé pour Ama Baldé

 Jusqu’ici sans une affiche des ténors, Ama Baldé, longtemps plébiscité au portillon des grands, tient enfin l’opportunité de régner en vedette dans l’arène nationale, cette saison. Gouye Gui sera le passage obligé le 24 janvier prochain.

Ama Baldé a été « le tube de la saison 2014-2015 ». Durant cette période,  le lutteur de Pikine avait produit très peu de choses mais aux effets grandioses.

Le  fils de l’ancienne gloire de la lutte, Falaye Baldé, avait surpris son monde à l’entame du tournoi de la Tnt organisé par Rdv Productions. Il était considéré comme outsider au début et aujourd’hui Ama Baldé est favori à travers sa prouesse avec des temps recors : Zoss est tombé sous son emprise en moins de 2 mn, le 4 avril 2015 et Tapha Tine n’a résisté qu’1 mn 37 secondes, le 10 mai 2015. Deux victoires successives qui ont fait de lui le grand favori de ce tournoi. Mais s’offrant le scalp du tombeur de l’actuel roi des arènes, le lutteur de Pikine s’est montré un réel challenger pour  la cour des grands.

En dépit du revers de Gris Bordeaux infligé à Tyson, le fils de Falaye Baldé avec Eumeu Sène se sont imposés en leader des lutteurs sous le label de Pikine. En termes de popularité à Pikine et en dehors de cette base, a priori, le frangin de Jules Baldé est le porte flambeau de banlieue pikinoise.

Adulé, d’aucuns ne s’hésitent pas, aujourd’hui, à le bousculer au portillon de la cour des grands, même s’il a encore du chemin à faire. Mais la situation de l’arène, avec le manque d’affiches des ténors, pourrait bien ouvrir une brèche au tombeur de Zoss.

Gouye Gui sera le passage obligé. Une belle revanche pour Ama Baldé pour laver l’affront essuyé en mai 2012 face à son prochain adversaire. Ce combat avait duré plus de 20 minutes celui du 24 janvier prochain pourrait ne pas durer ainsi, à en croire le Pikinois. Il promet de sortir le grand jeu afin de prendre sa revanche sur son vis-à-vis. « En disant qu’il va me battre à nouveau, Gouye Gui ne croit pas à ses propos. Il l’a dit juste pour bluffer la presse. Mais il peut toujours rêver parce que je le battrai. Que le combat soit rapide ou qu’il tire en longueur, peu importe. Je ferai ce qu’il faut pour battre Gouye Gui », déclare Ama Baldé.

Le fils de Falaye Baldé était au portillon de la cour des grands, un succès lui permettra de titiller au sommet les ténors. Dans ce cas, il aura la légitimité de revoir à la hausse ses prétentions dans l’arène pour cette nouvelle saison qui démarre à la traine.

Issiaka TOURE

Voir aussi

arbitre-sngalais

CAN 2017 Malang Diédhiou, Djibril Camara et El Hadj Malick Samba sélectionnés

L’arbitre central Malang Diédhiou et ses assistants habituels, Djibril Camara et El Hadj Malick Samba, …