Accueil / SOCIETE / Dekheulé: Le Musée de Lat Dior Diop réceptionné

Dekheulé: Le Musée de Lat Dior Diop réceptionné

Lat Dior Diop, héros national, a désormais son musée qui trône à Dékheulé. L’infrastructure a été réceptionnée ce samedi avec la présence des autorités administratives et la famille. Les initiateurs de ce projet invitent ainsi à l’entretien et à la vulgarisation de ce musée pour qu’il soit viable et mieux connu.

 Un vibrant hommage a été rendu ce samedi à notre héros national en érigeant un musée à Dékheulé, là où Lat Dior a fait face aux blancs. Une inauguration très colorée avec l’interprétation des derniers jours du Damel du Cayor à travers un sketch. Selon Ahmadou Diop du comité d’organisation, en faisant face à l’envahisseur français, le Sénégal lui rendu un hommage mérité en l’élevant au rang de héros national, pour avoir incarné depuis plus de deux décennies la non soumission à l’occupant blanc. « Lors du centenaire de sa mort en 1986, le mausolée a été mis en place. 32 ans après, il est bien de se rappeler que l’objectif n’est pas de se complaire à une admiration béante de son épopée, mais plutôt de magnifier les valeurs et vertus  qui ont soutenu son action, de procéder à une vulgarisation », laisse-t-il entendre.  A l’en croire, Lat Dior à 23 ans, a apporté sa première victoire contre les Français. « 23 ans durant, il a sublimé les vertus  de son peuple. La jeunesse gagnerait aujourd’hui à mener son combat, le seul combat qui vaille est de se développer. L’initiateur du projet a pris son bâton de pèlerin pour faire le tour des familles afin de donner forme à cette noble initiative. La république l’a appuyé pour le rendre effectif. Il va prendre forme avec des expositions pour le monde scolaire et estudiantin et aux étrangers pour leur permettre de promouvoir  l’unité nationale », renseigne-t-il.

Pour le Colonel Magib Guèye de la direction des archives au département historique des Forces armées, l’initiative est à saluer à sa juste valeur. « Car dans nos écoles, jusqu’à une période récente, on y enseignait l’histoire des Gaulois, de l’Armée française, l’histoire de Rome, le japon du Meiji, entre autres. Si on y apprenait notre histoire, on nous apprenait notre histoire sur la vision de l’occident  que la France pense à la résistance africaine, de Lat Dior, Alboury Ndiaye, entre autres. Aujourd’hui, nous avons voulu prendre notre destin en main pour pouvoir réécrire notre histoire par rapport à la réalité et non à la vision des blancs », fait savoir le Colonel Magib Guèye. Selon lui, le mausolée a été créé depuis 1986. «La  famille Lat Dior a pensé mettre en place un musée pour faire connaitre ce patrimoine national. Car Lat Dior n’appartient plus à la famille, mais à tout le monde. Un musée n’est pas un endroit où l’on garde de vieux objets, mais un lieu où on trouve son histoire pour se l’approprier afin de créer une conscience collective. Nous avons réceptionné le bâtiment, il faut donc l’équiper avec des objets et faire une scénographie d’exposition », dit-il. Et de renchérir: « Nous allons, les jours à venir, augmenter les objets, mais nous lançons un appel à toute la population qui a des objets, de nous les offrir. Ce qui est important, c’est de faire vivre l’endroit. Nous avons besoin aussi de personnel pour accueillir et renseigner les visiteurs, pour l’entretien et cela demande des moyens. Nous comptons sur les autorités pour l’accompagnement ».

Ngoya NDIAYE

 

À voir aussi

Fissel: Un homme égorge sa femme enceinte…

Horreur! Après le drame des Maristes, où une Aida Mbacké dame est suspectée d’avoir tué …

Affaire Ndiaga Diouf: Pourquoi le parquet a renvoyé le dossier de Barth

Le procès sur l’attaque de la mairie de Mermoz-Sacré-Coeur, le 22 décembre 2011, au cours …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *