Accueil / ACTUALITES / « Au-delà de Tombouctou » : Pr Ousmane Kane resurgit l’authenticité de l’histoire de l’Afrique de l’Ouest musulmane

« Au-delà de Tombouctou » : Pr Ousmane Kane resurgit l’authenticité de l’histoire de l’Afrique de l’Ouest musulmane

Chose promise chose due ! Le professeur Ousmane Kane a présenté son livre Beyond Tumbuktu version française traduit sous les vocables de « Au-delà Tombouctou » à l’intelligentsia sénégalaise. Une occasion pour le chercheur de revenir sur l’histoire de l’Afrique de l’Ouest longtemps occultée par les occidentaux.

«  Au-delà de Tombouctou » voici L’opus par lequel le professeur à l’Université de Harvard aux Etats Unis défend l’existence de l’histoire   intellectuelle de l’Afrique de l’Ouest musulmane occultée par les occidents.  « La tradition africaine a été toujours occultée par l’hégémonie occidentale du siècle dernier, tout en inventant l’Afrique comme un continent d’oralité », a lancé Ousmane Kane qui poursuit  que le discours des occidentaux a passé sous silence la tradition littéraire. Pendant la période coloniale, souligne-t-il, la production intellectuelle islamique était absente des grands débats d’influence  sur la production du savoir.

Mieux, le chercheur a dénoncé orbi et urbi que certains auteurs ont toujours fait croire au peuple noir que l’histoire de son continent a été écrite dans des langues occidentales. « Les auteurs Apiya, Dimbé et d’autres ont tort de dire que la plupart des intellectuels sont europhones ou que les analystes africains épousent les pensées des Occidentaux » dixit l’auteur. En clair, Les grandes recherches ont révélé que des lettrés ont écrit en arabe et en ‘’Adjémi ’’ (langue de transcription usitée par des populations non-arabes) pour protester contre des souverainetés à vocation de renverser le statu quo de certains pays sur lesquels les Occidentaux avaient une forte mainmise.

Sous un autre angle, l’auteur explique l’implication des érudits de l’Islam dans l‘histoire de l’Afrique de l’Ouest musulmane à travers des écrits laudatifs évoquant l’itinéraire du prophète Mouhamed comme sources historiques de l’islam. Ce, le chercheur a précisé  qu’il n’y a pas de meilleures sources des récits de voyage de Cheikh Ibrahima Niass pour comprendre l’expansion de son  mouvement . Venu prendre part à cette cérémonie, le leader de Bes Du Niak  Mansour Sy Diamil  a affirmé que c’est toujours une question d’actualité  et les intellectuels africains ont droit au chapitre  au même titre que les occidentaux qui géraient le continent noir. Cette grande rencontre, poursuit-il,  pose le problème d’une manière académique mais qu’il faut transcrire cela d’une manière quotidienne et immédiate.

A rappeler que professeur Ousmane Oumar Kane occupe la chaire Islam et sociétés musulmanes contemporaines à l’université Harvard Divinity School.

Safiyatou Diouf Ndiaye

À voir aussi

Relisez les GO de Cébé – Semaine du 18 au 24 septembre 2017-

GO : Eléphants …. blanchâtres   ‘’Yague bawoul dara. Wolaye !’’  Au début de la deuxième alternance, …

Polémique sur le dispositif de controle- le CDC sous controle de la Cour des comptes et de l’Ige

La caisse des dépôts et de consignations (cdc) est bien soumise à un dispositif de …