21 décembre, 2014
Accueil » POLITIQUE » Délaissés depuis plus de 7 mois Les jeunes de « Benno Bokk Yakaar » interpellent Macky
Délaissés depuis plus de 7 mois  Les jeunes de « Benno Bokk Yakaar » interpellent Macky

Délaissés depuis plus de 7 mois Les jeunes de « Benno Bokk Yakaar » interpellent Macky

Mor Tall, leader de la Mouvance Pour la République, a porté leur parole, lors d’une conférence de presse tenue en banlieue, pour attirer l’attention des responsables de leur coalition et de Macky. Invitant le Président à être vigilant par rapport aux vieux renards qui l’entourent, les jeunes de BBY déclarent avoir été laissés en rade depuis l’accession de Macky Sall à la Tête du Sénégal.

« Notre mouvement sert à alerter, mais aussi, à contribuer au développement de l’éducation, entre autres », estiment Mor Tal et Cie, en conférence de presse, ce matin, à Yeumbeul. Estimant avoir droit aux passeports diplomatiques, au même titre les épouses des députés, ils demandent à ce que leurs efforts sur le terrain pour faire plier Wade, soient récompensés, après avoir été laissés en rade dans les nominations de Macky Sall. Selon lui, les épouses des députés n’ont jamais participé à ce combat. Ceux qui sont restés muets, après avoir été nommés à côté de Macky, sont sur le chemin de trahir « Bénno » car, le Sénégal n’a besoin que d’hommes compétents, pour faire face à la demande sociale. Les ténors de certains partis de la coalition qui devraient représenter les populations affichent déjà leurs incompétences, alors que le peuple continue de souffrir. S’agissant des soldats pris en otage et libérés par les éléments du Mfdc, Mor Tall, le seul militaire leader de parti et membre de BBY, de saluer un geste démocratique. « Macky qui a pris cet engament, est sur la voix de la bonne gouvernance. Seulement, il se trouve le premier à avoir dénoncé les conditions de détention des soldats, n’a pas été félicité », déplorera-t-il, précisant qu’au Sénégal, peu de personnes osent se prononcer sur les questions concernant la vie des militaires. Il informe avoir abandonné l’armée, après plus de 18 ans de bons et loyaux services, pour servir son pays, à travers la politique.

Sada Mbodj

REWMI QUOTIDIEN