ACTUALITE

DELINQUANTS ECONOMIQUES DE L’ARMP- Qui payera le premier ?

  • Date: 10 décembre 2015

L’ARMP est une autorité administrative indépendante, dotée de l’autonomie financière et de gestion. Elle a pour mission d’assurer la régulation du système de passation des marchés publics et des conventions de délégation de services publics.

A ce titre, elle est chargée  d’identifier les faiblesses éventuelles du Code des marchés publics et proposer, sous forme d’avis, de proposition ou de recommandation, toute mesure législative, réglementaire, de nature à améliorer le système, dans un souci d’économie, de transparence et d’efficacité.

Elle veille aussi, à l’application de la réglementation et des procédures relatives à la passation des marchés, en contribuant  à la promotion d’un environnement transparent favorable au jeu de la concurrence et au développement des entreprises et de compétences nationales stables et performantes. Pour cela, elle a le devoir d’initier toute investigation relative à des irrégularités ou des violations à la réglementation commises en matière de marchés publics et de délégations de service public et, de saisir les autorités compétentes, en plus d’être à ester en justice dans le cadre de sa mission visant à s’assurer du respect par l’ensemble des acteurs du système de la réglementation en matière de marchés publics.

 Les dénonciations de l’ARMP sont elles pour autant suivies d’effet ?

Si on sait en tout cas que la plupart des dignitaires dont les gestions ont été épinglées par différents corps de contrôle, ne sont pas tous inquiétés, il y a de quoi se poser des questions sur la pertinence du travail abattu chaque année par l’Institution.
Pourquoi ces crimes économiques ne sont-ils donc jamais punis ?  Comment se fait il que des prévaricateurs connus, pris la main dans le sac,  soient encore en train de humer le grand air, s’ils ne gravitent dans les sphères du Palais et en  respirent les doux effluves ?

Comment des hommes et des femmes qui se sont sucrés sur le dos du contribuable sénégalais, peuvent ils être encore recyclés, pour pouvoir de nouveau  frayer  dans les plus hautes sphères de l’Etat ?

Regardons nous droit dans les yeux. Un véritable problème d éthique et de justice se pose à ce niveau.

Si ces faits constituent des manquements à la bonne gouvernance politique qui nous avait été  promise, relever les manches avant que ce ne soit trop tard incombe au plus vite à nos gouvernants, quel que soient les motifs.

Dans le cas contraire, non seulement il serait superfétatoire de laisser en vie des institutions comme l’ARMP qui deviendraient inutiles,  mais il ne serait plus surprenant que certains sénégalais qui viennent de découvrir les vertus d’un vote sur le tard, en fassent bon usage aux prochains rendez vous électoraux. Sans qu’il ne soit possible  d’anticiper.

Comment croyez-vous que Wade et ses hommes ont perdu le pouvoir, alors qu’ils avaient les armes en main, chaudes,  sur le champ de bataille ?

Cheikh Ba

 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15