DEMANDE DE LIBERTÉ PROVISOIRE REJETÉE La famille de « Boy Djinné » reste en prison

Le doyen des juges d’instruction a rendu une ordonnance refusant la demande de mise en liberté introduite par les avocats de Yacine Fall, la sœur de Modou Fall alias « Boy Djinné », son épouse Jabi Cham et son ami. Sur ce, ils vont rester en prison.

Les avocats de Yacine Fall, Jabi Cham, épouse de « Boy Djinné », et Cie, avaient, après leurs auditions sur le fond, introduit une demande de mise en liberté provisoire qui repose, entre autres raisons, sur les garanties de représentation en justice présentées par les requérants. Cependant, le doyen des juges d’instruction en charge d’examiner cette requête, a rendu une ordonnance informant que la liberté provisoire n’a pas été accordée aux membres de la famille de Modou Fall alias « Boy Djinné ». Sur ce, ils vont devoir encore croupir en prison. Toutefois, ils gardent un autre espoir de sortir de taule prochainement puisqu’un recours sera déposé à la chambre d’accusation de la Cour d’appel de Dakar.

Pour mémoire, Yacine Fall, Jabi Cham et Cie ont été inculpés pour association de malfaiteurs, recel de criminel et complicité. Ils ont été interpellés le 5 juillet dernier à 8h 50 par les éléments en poste à Kalifourou qui procédaient à l’interpellation de trois individus dont une dame en provenance de la Sierra-Leone via la Guinée. Après une fouille minutieuse de l’habitacle du 4×4 noir immobilisé, les policiers ont retrouvé, camouflée dans la malle, «une plaque d’immatriculation sénégalaise DL-5010-C qui, après vérification, s’est révélé être celle d’une voiture faisant l’objet d’un vol. Cette découverte a éveillé plus les soupçons sur l’une des personnes et qui présentait des traits de ressemblance avec Boy Djinné. Cette personne, isolée et pressée de questions, a fini par révéler être Baye Modou Fall, voyageant avec un passeport bissau-guinéen. Ces trois individus ont pu être remis aux hommes de la Dic, titulaires d’un mandat d’arrêt à l’encontre de Baye Modou Fall. Ils ont été placés en position de garde à vue avant d’être audition par le parquet. Les mis en cause ont été inculpés pour association de malfaiteurs, recel de criminel et complicité.

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

TRANSPORT- Le CDDC récuse le TER et milite pour la voie de contournement de la Gambie

Le projet du Train expresse régional (TER) du gouvernement, qui va coûter plus de 500 …