ECONOMIE

DEMARRAGE DE LA CAMPAGNE ARACHIDIERE LE 1ER DECEMBRE-L’ETAT PORTE LE KILOGRAMME A 210 FCFA

  • Date: 29 novembre 2016

La campagne arachidière démarre après-demain jeudi sur toute l’étendue du territoire. En concertation avec les acteurs, l’etat a décidé d’augmenter le prix du kilogramme d’arachide de 10 FCFA pour cette présente campagne. ce qui porte le prix du kilogramme à 210 FCFA. L’annonce a été faite hier, en marge d’un conseil interministériel, par le ministre de l’agriculture et de l’équipement rural qui n’a pas manqué de mettre en garde les récalcitrants sur la commercialisation de l’arachide avant la date fixée.

Le Conseil interministériel sur la commercialisation de l’arachide a permis à l’Etat et aux acteurs du secteur de trouver un consensus, en fixant le prix du kilogramme à 210 Fcfa. Selon le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, la campagne de commercialisation va démarrer le 1er décembre. «Le Comité national interprofessionnel de l’arachide (Cenia) avait proposé un prix de 210 Fcfa le kilogramme et le Conseil interministériel l’a validé. En plus de cela, l’Etat va mettre en place un fonds de commercialisation de 11,5 milliards Fcfa destinés à acheter 55.000 tonnes de semences certifiées», annonce Pape Abdoulaye Seck qui indique qu’une subvention de 20.000 tonnes de semences écrémées et 10.000 tonnes sont réservées à la zone Sud. Une situation que le ministre de l’Agriculture explique du fait que la variété utilisée dans cette partie est jugée insuffisante surtout en semences certifiées.

Selon Papa Abdoualye Seck, des dispositions concrètes vont être prises pour renforcer le contrôle de la qualité sanitaire et phytosanitaire des produits destinés à l’exportation. «Le gouvernement a décidé et informé l’ensemble des acteurs que dorénavant, en ce qui concerne l’exportation, il y aura une taxe de 40 Fcfa le kilogramme pour  l’arachide décortiquée et 15 Fcfa pour l’arachide en coque. Les fonds ainsi collectés vont être reversés dans la filière arachidière sénégalaise pour que nous puissions renforcer sa compétitivité et augmenter la productivité en améliorant la qualité » rassure M. Seck. Il soutient toutefois que sur l’ensemble des questions, il y a eu un consensus avec les acteurs. «Il faut que l’on continue à prier pour que la campagne arachidière se passe dans de bonnes conditions, car le bulletin de santé de l’agriculture est significativement influencé par celui de l’arachide. C’est pourquoi, cette spéculation fait l’objet de soutien continu de la part de l’Etat », se félicite le ministre.

Revenant sur les sanctions qui peuvent peser sur les récalcitrants qui démarrent la commercialisation avant la date fiée, le ministre durcit le ton. « Nous avons fixé la date au 1e décembre, cela veut dire que la collecte ne doit pas démarrer avant cette date. Faute de quoi, on peut parler d’infraction», martèle-t-il. Il rassure toutefois que toutes les dispositions seront prises pour que cette collecte démarre à date fixée.  Sur les factures dues aux opérateurs, Papa Abdoulaye Seck souligne que tout va être payé avant le démarrage de la campagne de commercialisation.

Se prononçant sur les perspectives, il annonce que l’Etat se fixe comme objectif d’avoir un million de tonnes d’arachide en 2017 dont 100.000 tonnes exportées. «Nous avons dépassé l’an dernier notre objectif et cette année nous sommes autour de cet objectif  parce que la différence n’est pas significative en 2016. Il n’y a pas de régression pour la culture de l’arachide, mais plutôt un maintien du niveau d’excellence que nous avons», se réjouit-il.

Au nom des organisations des producteurs, Aliou Dia s’est réjoui des 11 mesures qui ont été proposées. «Nous les avons acceptées et nous nous félicitons de ces importantes décisions avec le prix d’achat de cette année qui passe de 200 à 210 francs. C’est une augmentation comparée au prix sur le marché international», jubile le leader de forces paysannes qui a apprécié l’ouverture de la campagne le 1e décembre.

A l’en croire, les dettes des opérateurs s’élèvent à 14,5 milliards  Fcfa. «Le ministre des Finances a rassuré que les 5 milliards sont déjà payés et il reste 9 milliards qui vont être payés avant le 20 décembre», informe Aliou Dia.

L’As

Leave your comment

Please enter your name.
Please enter comment.

1 2 3 4 5

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15