Accueil / SOCIETE / DEMARRAGE DE LA CAMPAGNE DEPUIS SIX JOURS Le M23 marche à trépas et dénonce un deal entre Macky et Wade

DEMARRAGE DE LA CAMPAGNE DEPUIS SIX JOURS Le M23 marche à trépas et dénonce un deal entre Macky et Wade

Derrière la campagne de Macky, qui s’est vite démarqué du M23, tout en soutenant y rester, ses confrères voient un deal avec Wade. Ce dernier, cependant, affirme le contraire et veut, dit-il, démontrer son programme et faire partir Wade par les urnes. En tout cas, tout marche à trépas, après six jours de campagne.

La campagne électorale qui a démarré depuis six jours, semble ne pas porter des fruits. Pour cette durée, on était capable, en temps normal, de situer au moins, les trois premiers, ne serait-ce que par les différentes sorties des candidats. Insipide, sans saveur ! Serions-nous tentés de dire. Une panoplie de candidats qui optent pour la marche, pendant que Wade semble gagner du terrain. Le M23 veut même suspendre sa campagne jusqu’au 16 février, à 10 jours des élections. Seulement, à l’horizon, pointe un Macky qui affirme avoir un programme qu’il compte montrer au peuple. L’APR étant convaincue que seule la vérité des urnes peut faire partir Wade. Cependant, cette thèse est autrement lue par ses camarades de l’opposition. Idy assimile ce fait à une précipitation, qu’il raille, en ces termes : « même si on est pressé d’habiter dans une maison, on doit veiller à solidifier le fondement ». D’autres vont plus loin, voyant derrière le financement de la campagne de Macky, le pape du Sopi. « Macky serait la pièce de rechange de Wade et son dernier recours, n’ayant pas un bon successeur dans son parti », dit-on. Toujours est-il que ça marche à trépas. Il nous manque ces discours sensibles qui faisaient vibrer les uns, changer les avis des autres et donner confiance à certains. Ces clashes pertinents et ces tracts que se jetaient les candidats. Loin, le temps de Madame Moulin et Monsieur Forage (des pseudonymes que Me Wade, très doué, donnait à Abdou Diouf et son épouse qui répondaient, en le surnommant Ndiombor ou le lièvre rusé). Hier, Idrissa Seck, faisant allusion à Karim Wade, disait de Wade qu’il préfère, maintenant, le fils biologique, au « fils d’adoption » qu’il était. Nostalgiques, sont les sénégalais qui ne ressentent pas du tout l’ampleur de la campagne. A part, la collision Macky/Gorgui, avant-hier, qui a offert à la presse de bons titres incitatifs, le lendemain, la campagne ne se ressent pas. Elle est, sans doute, victime de la candidature de Wade, contestée par plus d’un et qui freine l’élan des opposants regroupés au sein du M23.

Yandé DIOP


À voir aussi

Hlm Grand Yoff : Un enseignant retrouvé pendu dans sa chambre

Un enseignant au collège Hyacinthe Thiandoum,  âgé d’une soixantaine d’années a été retrouvé pendu dans …

Rufisque : Un homme égorgé pendant ses ablutions

Émoi et consternation à Rufisque. Un homme y a été égorgé ce vendredi pendant qu’il …