Accueil / SANTE / Dengue: Aucun cas de décès confirmé

Dengue: Aucun cas de décès confirmé

Le Directeur de la prévention a fait face à la presse, hier, pour partager sur la situation de la dengue qui sévit actuellement dans le pays. Selon Docteur Mamadou Ndiaye, aucun cas de décès confirmé n’a été enregistré pour le moment. Il rapporte que sur les 221 prélèvements traités à Touba, seuls 54 ont été positifs.

 La Direction de la prévention rassure les populations sur la maladie de la dengue qui alimente les débats actuellement. Docteur Mamadou Ndiaye a fait l’économie de cette maladie qui inquiète les populations. « La dengue est une maladie transmise à l’homme par la piqure d’un moustique appelé Aedes aegypti. Ce moustique ne se développe que dans de l’eau propre et claire comme l’eau des canaris, de pots de fleurs, l’eau des climatiseurs recueillie dans des récipients, des réservoirs mal couverts », fait-il savoir. A l’en croire, le moustique qui cause la dengue pique surtout pendant la journée, entre 15 et 19 heures, moins la nuit et préfère l’ombre des arbres, des fleurs, des bâtiments.

Sur les manifestations de cette maladie, le Directeur de la prévention renseigne que quand le moustique pique la personne, il lui inocule le virus de la dengue. « 4 à 10 jours après la piqure, les signes de la maladie apparaissent avec une fièvre forte, brusque et tenace, des maux de tête persistants, des courbatures (douleurs articulaires, musculaires), une apparition de boutons sur la peau, des nausées et vomissements », dit-il. Dr Mamadou Ndiaye invite ainsi les populations à porter des vêtements longs couvrant tout le corps, d’utiliser des produits répulsifs, du matériel imprégné d’insecticide, des insecticides ou produits naturels pour éloigner les moustiques, d’éviter l’ombre des arbres, fleurs et bâtiments entre 15 h et 19 heures. Sur cette liste de recommandation pour la prévention, il y ajoute d’empêcher les moustiques de se reproduire, de détruire tous les objets hors d’usage pouvant contenir de l’eau.

Touba : 221 cas prélevés, 54 positifs

« L’épidémie de dengue est localisée au niveau de 3 régions que sont Fatick, Diourbel et Louga, et dans 4 districts, Gossas, Touba et Coki », informe-t-il. Dr Ndiaye tient à apporter des clarifications sur le cas de décès rapporté par les médias. « Pour le moment, aucun décès lié à la dengue n’a été enregistré », a-t-il dit. Et de rassurer qu’un dispositif impressionnant a été déployé sur le terrain pour éliminer cette maladie. Il rapporte que sur les 221 prélèvements traités à Touba, seuls 54 ont été positifs. Une riposte qui se passe par des actions de pulvérisation intra-domiciliaire dans les concessions des cas positifs à la dengue, et dans les concessions adjacentes, par la Brigade régionale d’hygiène de Diourbel (à Touba du 14 au 17 octobre), et la destruction des gites larvaires par la mobilisation des acteurs communautaires (Dahira). « Le paludisme est plus grave que la dengue », conclut-il.

Ngoya NDIAYE

À voir aussi

Procès Cheikh Béthio et Cie: Le coup de gueule des droits de l’Hommiste

Les seize (16) personnes inculpées et placées en détention provisoire ont déjà passé plus de …

BHS : Le parrain de la mafia est le chef d’agence de Matam

Selon  Libération, le parrain de la mafia du détournement de 100 millions à la Banque …