Accueil / SANTE / Départ des sages femmes recrutées dans le projet Issu: un sevrage brutal

Départ des sages femmes recrutées dans le projet Issu: un sevrage brutal

 

 

Le départ de sages-femmes recrutées dans le cadre du projet Initiative sénégalaise de santé urbaine (ISSU) risque de laisser un vide et de créer un sevrage brutal dans les postes de santé des départements de Pikine et de Guédiawaye. Ce constat  a été émis ce week-end à Guédiawaye par les responsables de ce projet américain lors d’une cérémonie de remise des attestations de reconnaissance à une vingtaine de sages-femmes ayant contribué à rehausser le taux de la prévalence contraceptive de 28 à 36% dans les postes de santé. Face à un déficit de ressources humaines en milieu urbain, l’approche mise en place par  le projet Issu, en recrutant une vingtaine de sages-femmes dans les postes de santé de Pikine et Guédiawaye risque d’avoir du plomb dans l’aile. En effet, alors que ces dites sages-femmes ont pleinement joué leur partition et permis à ces deux départements de booster leur prévalence contraceptive, elles sont déjà priées de plier leurs blouses et de quitter leurs différents postes au niveau des maternités où elles étaient de service. Selon Mme Niang Aminata Diallo, coordonnatrice de l’approche Issu et point focal des sages-femmes dans la région de Dakar, cette situation va créer un grand vide au niveau des services de soins où elles ont été déployées par le projet. Car, selon toujours le responsable du projet à Dakar, une insuffisance notoire de sages-femmes a été constatée dans les deux départements tout comme au niveau du territoire national. Mme Niang rappelle aussi que pour mettre un frein à la situation de chômage de 2000  sages-femmes  au Sénégal et parmi lesquelles l’Etat a recruté 500, l’approche Issu avait également mis à la disposition des deux départements une vingtaine de sages-femmes.

Avec Sudonline

«

Share This:

À voir aussi

POUR UN CHANGEMENT DU DISCOURS STIGMATISANT LES PERSONNES SÉROPOSITIVES

 (APS) – Serigne Cheikh Guèye, membre de l’Alliance nationale des communautés pour la santé (ANCS), …