Accueil / SOCIETE / Départ du directeur du marché central aux poissons de Pikine : les travailleurs manifestent leur colère

Départ du directeur du marché central aux poissons de Pikine : les travailleurs manifestent leur colère

 Au marché central aux poissons de Pikine, détresse et colère ont accueilli le départ de son désormais ex-directeur. Les travailleurs de la structure ne comptent pas s’opposer à la décision du président de la République, mais se disent étonnés du remplacement d’un militaire par un civil à la tête dudit marché.

D’après la présidente des vendeuses dans ce marché, remplacer un militaire par un civil au niveau d’une structure comme le marché central aux poissons est une erreur des autorités qui devaient au préalable recueillir l’avis des travailleurs qui ont fait plus de trente ans dans les lieux. «Pape Babacar Diop est un militaire qui rend service à son pays, doublé d’un vétérinaire qui connait bien le secteur de la pêche. Il a tout donné à cette structure qui était minée par les cas vol, d’agression, entre autres», explique-t-elle, avant que le responsable d’un collectif de mareyeurs ne rappelle que des pratiques d’escroqueries avaient cessé depuis la prise de fonction de l’ex-directeur. «L’Etat doit revoir sa politique de gestion des infrastructures publiques. Il y a risque, si ce marché n’est pas géré par un expert. Capitaine Diop qui avait été dépêché par l’Etat pour le redressement de ce marché, entretenait les lieux dans les règles de l’art», dira-t-il. C’est dire que le personnel craint, avec le départ de Babacar Diop, le retour des problèmes, comme dans certaines entreprises de la place gérées par des politiciens. Aussi, les travailleurs ont-ils décrété deux jours sans boulot, non pour s’opposer à la décision de l’Etat, mais pour manifester leur insatisfaction

Sada MBODJ

À voir aussi

La Korité (Aïd al-Fitr) fêtée ce lundi 3 juin au Mali

L’Aïd al-Fitr ou Korité, qui marque la fin du mois de jeûne musulman du ramadan, …

Incroyable :cette dame Vi0lée, poursuit son bourreau dans les rues de la Médina

En plein jour, aux environs de 14 h 30, une femme mariée a été victime …